accueilARTICLESWEBZINE

LIVE REPORT : Paris made some noise, le Mcountdown s’invite en France !

Avec une line-up composée de groupes tout fraîchement débutés comme de grands noms de la musique pop coréenne et la promesse d’interactions inédites, la soirée avait tout pour nous convaincre d’y assister. Revenons ensemble sur ce show survitaminé !

Le but étant de vous faire vivre ou revivre l’événement à travers ces lignes qui ne se veulent pas objectives, il a été fait le choix d’aborder les performances de façon linéaire et chronologique.

Pré-show : Raiden fait monter la tension, Hanbin pose le décor !

A peine arrivées dans une salle comble et prête à exploser d’énergie nous étions déjà face au premier intervenant de la soirée : Raiden ! Seul au centre de la première scène avec sa table de mixage et des éclairages dignes d’un concert d’EDM, il donne le ton pour le reste de l’événement.

Le DJ n’est pas une tête inconnue puisqu’il a déjà collaboré aux côtés de Irene de Red Velvet pour le son ”The Only” ou encore avec Xiaojun de WayV et pH-1 pour ”Golden”. Avec un choix de playlist des plus stratégiques pour son set dans lesquels on a pu retrouver de nombreux remix des morceaux du répertoire de son agence (‘’Kick it’’ et ‘’Sticker’’ de NCT 127, ‘’Next Level’’ de Aespa ou encore ‘’Growl’’ de EXO !) mais aussi de nombreux morceaux à la portée virale et la popularité débordante comme certains sons de NewJeans par exemple. Si Raiden avait l’air de beaucoup s’amuser et apostrophait le public avec enthousiasme, le plaisir était largement partagé par l’assemblée ravie de s’échauffer sur son set avant le début du show !

Son set a vite été suivi de la présentation du MC de cette soirée, Sung Hanbin de ZEROBASEONE ! Après une introduction marquée par quelques phrases en français pour annoncer le début du concert, les lumières se sont éteintes pour accueillir les premiers artistes.

Une ouverture en fanfare, la Corée du Sud à l’honneur !

Avant le début de l’événement comme tout du long de la soirée, nous retrouvions plusieurs fois des spots de présentation de la ville de Busan (ville candidate pour accueillir l’exposition universelle de 2030) et de la Corée en général comme pays touristique attractif (pub réalisée avec les membres d’Ateez qui plus est, argument de vente imparable). Les artistes ont également été clairs sur l’enjeu que représente ce genre de festival à l’étranger en ce qu’il permet une connexion directe entre la culture coréenne et le reste du monde. 

C’est donc dans un esprit de célébration de la culture coréenne que s’est ouvert le festival avec une performance du groupe mixte de danse et taekwondo K-Tigers avec Ateez sur une version de ”The Real” aux sonorités traditionnelles (Heung version). Sport, musique et même vêtements dans une moindre mesure car il nous a semblé voir sur Mingi une écharpe aux motifs très coréens, tout est fait pour nous montrer ce que le pays du matin calme a à nous offrir. Des cascades impressionnantes de la part du groupe de danseurs suivies de l’énergie folle qui fait la signature d’Ateez, la soirée était lancée !

Spicy, Bouncy, Break the wall : place à Ateez !

Même avant le concert aux abords de la salle, les atinys étaient la communauté la plus largement visible et il ne passait pas deux mètres sans que l’on puisse apercevoir certains de leurs looks iconiques comme leur célèbre tenue de pirate ou des goodies à leur effigie arborés par leur fans. Les voir débuter le show était en ce sens très surprenant puisqu’en tant que l’une des têtes d’affiche du concert et l’un des groupes les plus appréciés par les fans français nous nous attendions à ce qu’ils soient le clou du spectacle.

Leur introduction démarre en trombe puisqu’après leur performance fracassante sur “The Real”, ils ont sans interruption poursuivi avec ‘’Wonderland’’. Entourés de nombreux danseurs et avec une mise en scène digne d’un épisode de Kingdom (la comparaison n’est pas anodine puisqu’ils ont utilisé leur version de Kingdom du morceau, agrémentant la chanson originale d’un sample de la ‘‘Symphony No9” de la pièce ”From the New World” du musicien Antonín Dvořák). Les garçons ont interprété ce qui est l’un de leurs morceaux les plus populaires soutenu par un public en délire qui hurlait les paroles à plein poumons à leurs côtés. L’ambiance a un côté presque épique et le numéro à l’épée de Seongwha suivi directement de la performance vocale de Jongho (assis sur un tabouret mais toujours au top de sa capacité vocale !) et du dancebreak aura fini d’achever les fans présents dans la salle.

Suite à ces deux grosses prestations, les écrans se rallument aux couleurs du Mcountdown et les membres se présentent et saluent l’assemblée. Wooyoung adresse quelques mots touchants aux atinys évoquant une promesse faite plus tôt lors de leur dernier concert en France avant que San ne lance le premier mini jeu du festival ”Mcountdown x Your Name”. Quelques semaines avant l’événement, la page de Mnet proposait aux fans de réaliser des bannières avec leur nom en français/anglais et coréen afin de peut-être avoir la chance de s’entendre adresser quelques mots de la part des artistes présents. Deux fans chanceuses ont ainsi pu entendre San et Jongho interagir avec eux (et s’essayer au français aussi, il n’y ont pas échappé).

Après ce bref ment, le groupe est reparti pour enchaîner leurs trois autres morceaux, ils ont d’ailleurs été le groupe avec le plus de performances prévues pour la soirée.

Votre auteure n’étant pas une grande familière de la musique d’Ateez, la performance pour laquelle elle admet avoir eu le plus d’attente était ”Bouncy” et permettez nous de vous dire qu’elle ne l’a pas déçue ! Ateez sont d’excellents performers et cette prestation en est une énième illustration. Les membres avaient sincèrement l’air de beaucoup s’amuser et les fans dans les gradins comme en fosse effectuaient la chorégraphie avec eux.

Même commentaire pour le morceau ”From” durant lequel les membres étaient complètement concentrés sur leurs interactions avec le public. Deux d’entre eux (Yunho et Seongwha) sont même descendus de la scène principale pour rejoindre le petit îlot central, maximisant leur proximité avec les fans.

Après quelques remerciements et un bref au revoir Ateez a finalement entamé son dernier morceau de la soirée, également très attendu puisqu’il s’agissait de ”Guerrilla” ! Le groupe a littéralement enflammé la salle avec ce morceau et c’est toute la ville qui a dû trembler sous la puissance et la force du cri ”Break the Wall” des fans (on vous assure que les vidéos de Mnet ne font pas justice au volume de ce cri, il a fallu deux jours a votre auteure pour ne plus entendre de bourdonnements, protéger vos oreilles si vous voulez faire face à Ateez !)

Ateez ont définitivement prouvé qu’ils étaient chez eux en France.

Bubbly et girly, la recette EL7Z UP !

Si comme nous vous n’étiez pas familier du groupe EL7ZUP, voici une brève introduction : Il s’agit d’un supergroupe, c’est à dire un groupe composé de membres d’autres groupes déjà connus (tels que PURPLE K!SS, Rocket Punch ou WJSN) tout juste formé par le survival Queendom Puzzle en septembre 2023.

Les 7 membres sont apparues dans une intro adorable à la manière de ‘’super nanas” et ont tout de suite ouvert leur performance sur leur très récente title ”CHEEKY‘ aux tons très frais. Très souriantes et suscitant (a notre grande surprise !) de nombreux cris du public les filles nous ont enchantées de leur bonne humeur et de leurs jolies voix. Après un ment de présentation très chaleureux, le groupe a interprété une deuxième chanson, cette fois en anglais, ”Die For You” au cours de laquelle elles ont pris soin de donner beaucoup d’amour aux fans ! Les filles ont sans aucun doute su conquérir le cœur des fans français durant cette performance.

Mathew de ZB1 communique l’amour des fans en français !


Comment ne pas évoquer l’un des ments les plus vivants et interactifs de la soirée, le genre de mini-event encore assez rares lors des dates européennes des concerts Kpop (bien plus développés en Asie et aux US) où Seok Mathew de ZEROBASEONE s’est glissé au milieu des fans dans les gradins pour parler à l’une d’entre eux lui demandant (en français s’il vous plaît !) pour quels artistes elle était venue et si elle avait quelque chose à dire à Treasure qui lui ont fait la surprise de l’écouter en backstage et de lui répondre (dans un français légèrement plus laborieux que celui du MC du moment. On salue d’ailleurs cette jeune Anaïs pour le courage d’oser demander Yoshi en mariage face à plus de 20 000 personnes) ! Beaucoup de cris et de rires face à ce ment inattendu et de nombreux fans ravis d’avoir pu voir Mathew d’aussi près l’espace d’un instant !

Une démonstration de force impressionnante, spot on K-Tigers !

Après une brève ouverture en début de soirée, K-Tigers sont revenus pour leur propre performance de danse acrobatique et de Taekwondo sur certains des sons Kpop les plus populaires. Alors que nous entendions ”ETA” de NewJeans, ”Thunderous” de Stray Kids (les stays se sont fait entendre !), ”Next Level” de Aespa ou encore pour le final ”Not Today” de BTS, le groupe n’a cessé de nous couper le souffle par des figures toutes plus impressionnantes les unes que les autres. On retiendra, en plus des chorégraphies parfaitement synchronisées, le grand final avec le saut impressionnant de l’un des danseurs pour frapper une planche vraiment très haute en l’air. Bien qu’il ne nous semble pas trop nous avancer en disant que le public n’était pas forcément venu pour voir le groupe, leur performance a réussi l’exploit de susciter une très forte impression sur l’ensemble du public en nous apportant une prestation intéressante et d’un autre genre qui change de ce que peut proposer ce genre de festival en terme de performances culturelles (Il y avait eu un défilé de Hanbok il y a environ deux ans au Kpop Flex dans la même branche).

Faites bon voyage dans l’univers envoûtant et flamboyant de Dreamcatcher !

Après une courte VCR mettant en scène NCT Dream vient l’annonce du deuxième girl group de la soirée, Dreamcatcher ! Véritable claque de constater à quel point la salle s’est mise à trembler sous les cris des fans pour elles, il semble que les insomnias se soient mobilisés pour l’événement. Elles ont été (selon l’avis subjectif de votre auteure) l’un des meilleurs passages de la soirée tant leur aisance sur scène, leurs voix, leur attitude et leurs chorégraphies étaient incroyables et justement exécutées. Les retours aux abords de la salle à la fin du concert étaient d’ailleurs unanimes : tout le monde a été charmé par le groupe et certains cherchaient déjà à retrouver le nom des chansons qu’ils ont entendues.

Après une entrée on ne peut plus charismatique, les filles entamaient leur dernière title au titre français, ”BONVOYAGE” et ont envahi la salle de leur talent. Mention spéciale pour les notes puissantes des merveilleuses SuA et Siyeon (ses cheveux rouges sont la raison de l’adjectif flamboyant utilisé dans le titre) ainsi que l’attitude de la beaucoup trop cool Dami !

Après un ment de présentation ou le groupe a demandé aux fans de venir leur rendre visite en Corée, elles ont enchaîné sur le son ”REASON” pour lequel les membres SuA et Dami ont gagné le petit îlot central pendant que les autres membres faisaient le tour des deux scènes principales, demandant au public de chanter avec elles (SuA a d’ailleurs effectué un petit twerk pour le plus grand plaisir des fans).

Elles ont terminé leur performance par le morceau ”MAISON” (autre titre en français bienvenu pour l’occasion) toujours accompagnées des cris des fans (et non fans !) tant elles ont mis le feu à l’Arena.

Un girl group ultra charismatique et aux multiples talents qui nous laisse sans voix, nul doute que les filles ont gagné de nombreux fans ce soir (nous compris !)

L’éclosion d’une étoile, ZEROBASEONE rayonne !

Comment ignorer le nombre de personnes présentes pour voir le groupe né du dernier survival de Mnet, Boys Planet ?

Avec un de leur membre comme maître de cérémonie et un autre francophone avec de nombreuses interventions, ZEROBASEONE était clairement mit à l’honneur dans les événements de cette soirée, sans compter qu’ils ont été le groupe sélectionné pour participer au DREAM STAGE et qu’il était possible pour quelques chanceux de gagner le droit de participer à leur soundcheck. C’est assez rare de voir un groupe si jeune avoir tant d’opportunités internationales et après la Kcon L.A c’est maintenant à la conquête de la France que s’élance le jeune groupe.

C’est donc face à un public plein d’attentes que sont apparus ZB1 pour interpréter leur chanson titre ”In Bloom”.

Bien que l’on doutait que cela soit possible, un élan d’excitation supplémentaire a pris d’assaut l’audience dès les premières notes de la chanson et les cris se faisaient plus intense dès que la caméra faisait le focus sur l’un des neufs membres.

Après un petit ment de présentation ponctué par la deuxième partie du mini jeu “Mcountdown x Your Name” auquel ont participé Ricky et Jiwoong pour le plus grand plaisir des fans, la lumière s’est éteinte à nouveau pour laisser place à un morceau très très attendu : “Here I Am“. Ce morceau est spécial car pour toutes les personnes ayant déjà suivi un survival show, la theme song de l’émission a toujours une place particulière dans le cœur des fans et il est clair qu’ils connaissaient les paroles de ce morceau par cœur, concrétisation de la réussite de trainees qu’ils ont suivis pendant des semaines dans l’émission. Les garçons avaient l’air ravis de la performer devant leurs fans européens et c’est dans une ambiance presque émouvante qu’ils ont chanté le morceau accompagnés du public avant de quitter la scène.

Born to love Paris, Treasure !


Après une VCR mettant en scène ZB1 c’est au tour de Treasure de s’avancer sur scène. Première scène européenne du groupe, ils étaient également attendus et on a pu apercevoir de nombreux lightsticks bleus briller dans la fosse et dans les gradins. Avec une entrée fracassante le groupe interprète leur dernière title “Bona bona”. Le public est très réceptif au groupe donc si vous aviez des doutes sur leur héritage d’artistes de YG, cette performance suffit à montrer en quoi ils tiennent de leurs prédécesseurs. Mention spéciale à Hyunsuk et Haruto qui ont crevé l’écran par leur aisance sur scène et ont récolté le plus de réaction de l’audience mais aussi à tout le groupe en général pour avoir offert une performance vivante et débordante d’énergie.

Après un ment de présentation, le groupe a commencé à danser sur un petit extrait de la chanson “Hello” avant d’annoncer leur second morceau, “JIKJIN“.

A nouveau, les garçons sont joueurs avec le public qui le leur rend bien en ponctuant leur prestation de bruitages et en effectuant la danse du refrain avec eux. La performance face au public semble vraiment être leur point fort et le volume sonore et les sauts à la fin du morceau ont véritablement fait trembler la salle, bravo à eux.

Paris succombe aux mélodies d’amour de Monsta X (Shownu x Hyungwon)

Après une VCR de EL7Z UP et un ment avec deux de leurs membres au milieu des fans de l’autre côté des gradins est annoncée la sous unité de Monsta X composé de Shownu et Hyungwon ! Dans une ambiance plus sensuelle que tout ce qui a été présenté jusqu’ici et accompagné de quelques danseurs, ils débutaient leur performance par le morceau “Love me a little” et sa chorégraphie unique et addictive. Les deux membres de Monsta X ont pour spécialité la danse et étaient là pour le prouver ! Ils ont ensuite pris le temps (bien que très essoufflés) de se présenter avec quelques mots de français avant d’effectuer ce que Shownu a appelé le ”Monsta X Dance Package” durant lequel les deux chanteurs ont dansé un rapide extrait de leurs morceaux “Shoot Out” et “Love Killa” faisant hurler tous les monbebes de la salle. Après ce ment ponctué de nouvelles phrases en français (et un lancé de peluche pour Hyungwon !) ainsi que la promesse de revenir bientôt au complet les garçons ont interprété leur chanson “Play Me” dans le même esprit que la précédente : ambiance sexy et danse millimétré. Ils ont ensuite quitté la scène sous les encouragements de leurs fans.

Un rêve devenu réalité : la DREAM STAGE et le public au cœur de la scène


S’il y a bien un des événements promis par Mnet pour cette soirée qui était attendu de votre auteure c’est bien la DREAM STAGE ! Pour ceux à qui ce nom ne dirait rien, il s’agit d’un événement qui donne la possibilité à une poignée de fans de prendre part à une performance avec l’un des groupes en tête d’affiche du festival. Les modalités de “recrutement” sont simples : les fans avaient jusqu’à une date proche de l’événement pour s’enregistrer en train de danser sur un extrait de la chanson désignée par le groupe et la mettre sur les réseaux sociaux pour pouvoir prétendre à la présélection. Une fois cette sélection faite, un certain nombre de participants ont été appelés à se présenter à une audition en présentiel (qui en France a eu lieu directement sur la scène de l’Arena!) devant un panel d’experts (dont Baek KooYoung, mentor dans Boys Planet) qui ont décidé des quelque 40 chanceux qui ont eu l’occasion de monter sur scène avec bien sûr l’annonce réalisée par 3 membres du groupe lui même (ici Ricky, Mathew et Gunwook). Pour les heureux “dreamers” la journée du show a été entièrement passée à peaufiner leur passage et des places attitrées leur ont été attribuées. Ils ont même eu la chance de pouvoir s’entraîner une fois avec le groupe avant la soirée tant attendue.

Le groupe choisi pour l’édition parisienne de cet événement était, vous l’aurez compris, ZEROBASEONE (sur le morceau “New Kidz on the Block”) et dès les premières notes nous pouvions sentir l’excitation monter de façon unanime dans l’assemblée.

La performance est fun, fraîche et tout le monde à le sourire. A l’arrivée des dreamers sur scène un peu plus tard dans le morceau, toute la salle leur envoie leurs encouragements alors que leur passage arrive. C’est l’un des événements les plus cool mit en place par Mnet et nous sommes vraiment heureux que le public français ai eu l’occasion d’y prendre part. 

Si des dreamers nous lisent aujourd’hui nous souhaitions vous adresser nos plus sincères félicitations car vous avez été géniaux tous les uns autant que les autres. L’énergie était présente et on a même eu le droit à des ending fairies digne d’idols professionnels : vous étiez les vraies stars de cette performance.

ZEROBASEONE semblaient très chaleureux avec leurs fans ce qui a donné lieu à de jolies interactions au moment de prendre la photo immortalisant ce moment et à des retours majoritairement positif de cette expérience pour ceux qui y ont participé. On regrette même que le segment de la chanson performé par les fans n’ait pas été plus long.

En espérant que cet événement se reproduira, encore bravo à tous !

Une performance épicée pleine de caractère, NCT DREAM


Autre nom très attendu par les fans (et par votre auteure, grande fan du groupe) NCT DREAM ! Les cris à l’annonce de leur arrivée sont assourdissants et ils débarquent avec fracas pour interpréter à 5 (Mark et Haechan étant actuellement pris par la promotion pour le dernier comeback de 127) leur dernière chanson titre, ISTJ. Après avoir fait crier le public avec eux sur ce son rythmé, les membres ont eu le ment le plus court de la soirée avec une présentation et un au revoir à la fois. On notera quand même le beau sourire de Renjun qui avait sincèrement l’air d’être heureux de se produire à nouveau en France et l’enthousiasme des membres sur les réseaux sociaux à l’idée de revenir et d’être en France. Ils ont ensuite poursuivi avec le morceau “Beatbox” (plutôt surprenant quand les fans attendaient “Yogurt Shake“) avant de finir avec l’iconique et célébrissime “Hot Sauce” qui fait son effet à chaque fois. 

Dream sont d’excellent performers et des chanteurs de grand talent alors si on se félicite de la reprise réussie sans problème des parties des membres absents et de la performance en général on regrette un peu une légère impression de malaise de la part des membres qui a quelque peu atténué la performance globale. Quoi qu’il en soit, cela n’a pas empêché Dream de mettre le feu et les fans d’être ravis.

Le roi incontesté de la soirée, Taemin !

Dire que Taemin était attendu serait un euphémisme. Total changement d’ambiance alors que le membre de SHINee s’avançait sur la scène pour interpréter le très populaire morceau “Advice” sous les cris d’une foule en délire. L’ambiance est lourde mais pas pesante et c’est comme si toute la salle avait le souffle coupé face à ce monument de la Kpop. A la fin du morceau Taemin a essayé de se présenter mais n’arrivait pas a parler pendant bien deux longues minutes tant le public criait son nom en cœur et sans interruption.

Suite à ça a eu lieu un nouveau mini-jeu ou Taemin a pu demander à une fan de choisir pour lui l’ending fairy de son prochain morceau (la fan a choisi un ”flying kiss”) avant de poursuivre sa prestation avec “MOVE” toujours sous les cris des fans puis d’achever sa performance et l’assemblée par la même occasion avec “Criminal“. On note d’ailleurs que la performance de MOVE a eu lieu à l’occasion des 6 ans du morceau et quelle meilleure façon de le célébrer que de voir la chanson live performée par le principal intéressé ! Le volume sonore des cris pour ses performances sont de loin les plus forts de la soirée. Taemin est un performer impressionnant dont le charisme irradie chaque scène sur lesquelles il se produit. Il mérite amplement son titre de légende de la Kpop et fait partie de ses plus grands noms. Pourtant, on pouvait le voir remercier les fans sans arrêt, rougir ou lâcher un rire timide : le décalage entre son attitude au moment de performer et sur les temps d’arrêts et de discussion est saisissant et force d’autant plus le respect. Voir Taemin performer ses solos en France est une expérience unique (bien que déjà arrivée en 2020 avec SuperM) que nous vous souhaitons à tous de vivre un jour.

Une surprise teintée de rose de la part de EL7Z UP

Après la VCR de Treasure le groupe a eu l’occasion de revenir performer pour une spécial stage introduite par une VCR ou les filles discutaient du titre à choisir entre “Dynamite” de BTS, “God’s Menu” de Stray Kids, “Gangnam Style” de PSY et “Pink Venom” de BLACKPINK. C’est finalement sur l’introduction de “Pink Venom” que sont apparues le groupe pour une performance très réussie. Encore une fois, EL7Z UP a réussi à faire danser toute la salle.

Alors que les filles nous avaient offert une performance mignonne à souhait leur de leur premier passage, elles nous ont démontré par cette cover leur versatilité et leur capacité a gérer un concept plus badass. Le groupe est définitivement a suivre !

Le pionnier de la Kpop fait trembler le monde entier, clap de fin magistral avec PSY


Qui ne connaît pas l’une des toutes premières chansons coréennes à avoir eu un succès planétaire, “Gangnam Style” ?

Bien qu’il ne soit pas nécessairement dans votre playlist de tous les jours, force est de constater que l’on a tous déjà écouté des chansons de PSY alors le voir sur scène en France est une idée qui en enthousiasmait plus d’un ! 

Après une courte VCR qui nous rappelait ses exploits en quelques chiffres, PSY est apparu sur scène avec l’introduction du morceau “That That” en demandant à Paris de faire du bruit. Il court, crie, danse avec une énergie monstre : le showman met le feu à la salle et tout le monde est debout quelque soit l’âge ou le fandom (oui oui nous avons vu les parents et le staff se lever aussi). 

Il enchaîne avec un bref discours assez émouvant où il confie dans un anglais parfait que la France est le pays qui aime le plus la Kpop après la Corée (il est vrai qu’il avait déjà fait un passage par notre pays il y a une dizaine d’années aux NRJ Music Awards 2013) avant de s’élancer avec un trait d’humour sur une deuxième chanson, “Daddy“. A la fin de celle-ci, il invite une nouvelle fois les fans à crier et sauter pour la dernière chanson de la soirée (il fait lever tout le monde, littéralement). 

La soirée se finit donc en grande pompes sur la chanson “Gangnam style” ou tout le monde dans et saute de façon euphorique. Avoir PSY comme dernier artiste de la soirée était la meilleure clôture qui soit pour cet événement qui se voulait fédérateur autour de la Corée du Sud !

Au revoir des artistes et bilan

A la fin de cette soirée, nous étions lessivés mais ravis. La lineup qui n’avait d’un premier abord pas fait l’unanimité en comparaison (inévitable!) avec celle du Music Bank un peu plus tôt dans l’année dans la même salle s’est avérée accueilli par un public plus réceptif et énergique que l’événement précédent et avec une ambiance globale vraiment chaleureuse.

Si vous avez eu l’impression de lire régulièrement dans cet article que la salle était bruyante et que les cris retentissaient sans arrêt c’est parce que ça a été le cas : quelque soit les artistes, le public a été au rendez vous. De nombreuses autres améliorations sont à noter comme les écrans visibles dans tous les sens mais aussi l’arrangement scénique et les essais d’interactions avec le public. Au moment des au revoirs des artistes, tout le monde à le sourire (même les membres mineurs de ZB1 Gunwook et Yujin, interdit de monter sur scène pour le salut final trop tardif se sont pris au jeu d’encourager le reste de leur groupe).

C’est donc avec le souvenir d’une soirée agréable que nous sommes sortis de la salle. Il semble que les événements de ce genre vont se multiplier en France à partir de maintenant alors on se réjouit de voir ce que nous préparent les prochains !

Les débuts en force et en finesse de JINI

Previous article

Le modèle de la K-pop et son internationalisation

Next article

You may also like

Comments are closed.