manga girl crush
accueilARTICLESWEBZINE

REVIEW : Girl Crush le manga qui aborde la KPOP

Girl Crush est le second manga de Tayama Midori, après s’être attaquée à l’univers du patinage artistique dans Hikami no Crown (inédit en France) l’autrice se plonge dans l’univers de la K-pop. C’est chez l’éditeur belge Shiba Édition qu’une traduction française a commencé à paraître en septembre 2023. Les deux premiers tomes sont sortis en même temps, une tactique qui se fait plus ou moins courante dans l’univers du manga pour que le lectorat puisse se faire un avis sur une série plus rapidement.

Tenka

Dans Girl Crush, on suit une jeune fille qui se prénomme Tenka. Lorsqu’elle était à l’école primaire, elle était exclue par la majorité de ses camarades à cause de soucis familiaux. Pour son entrée au collège elle a donc décidé de changer afin de devenir populaire. Pour cela, elle a commencé à mettre du maquillage, elle s’est coupée les cheveux et elle s’est mise en tête de devenir la meilleure dans tous les domaines du sport aux études. Ce changement a fonctionné puisqu’elle est devenue appréciée par ses camarades.

Après son entrée au lycée, Tenka a continué à être populaire, mais sa rencontre avec une autre fille appelée Erian va changer beaucoup de choses dans sa vie. Elle l’aperçoit pour la première fois en train de chanter une chanson de K-pop au détour d’un couloir. Peu de temps après, notre protagoniste apprend qu’Erian est une grande fan de K-pop et qu’elle rêve d’aller en Corée du Sud pour y devenir idol.

Au départ, Tenka prend ça à la rigolade et juste après une représentation sur scène de son club de danse, elle demande à Erian de faire une performance seule sur une chanson de K-pop. Erian est très hésitante, mais Tenka lui dit que si elle souhaite devenir idol, alors elle ne devrait pas avoir peur de danser devant les autres, et cette remarque suffit pour que la jeune fille s’élance sur scène. Tenka regarde la scène cependant ce qu’elle voit n’est pas ce à quoi elle s’attendait, car malgré ses lacunes techniques Erian arrive à capter l’attention de tout le monde grâce à sa personnalité et son charme qui transparaissent au travers de sa performance.

Après ce jour-là, Tenka décide aussi de devenir une idol de K-pop. Mais ce n’est pas par passion, c’est simplement parce qu’elle ne souhaite pas perdre face à Erian, toujours dans cet esprit de vouloir être la meilleure dans tous les domaines.

C’est alors que les deux jeunes filles partent pour la Corée du Sud vers le milieu du premier tome. Leur objectif est de passer des auditions afin d’intégrer une des trois agences de K-pop les plus importantes : LJH, YW et ARC

Les deux lycéennes vont commencer une aventure qui va les mener à vivre de nouvelles expériences, à rencontrer des gens différents et surtout, pour le cas de Tenka, lui permettre de grandir et d’évoluer.

Les dessins sont très beaux, le séquençage est maîtrisé et les scènes de danse sont dessinées avec un effet très dynamique, ce qui est pourtant difficile à faire.

Un fait très appréciable est que le manga est parsemé de petits éléments explicatifs pour que les néophytes puissent comprendre la base du système de la K-pop et suivre l’histoire. Dans le premier tome, le manga explique que l’on peut être recruté dans la rue ou via des auditions afin de devenir stagiaire dans une agence. On y voit aussi le déroulé des auditions sur place dans les locaux des agences et il est également clairement expliqué que devenir stagiaire ne garantit pas le fait de débuter. Dans le second tome, il y a de rapides explications concernant les règles que doivent suivre les stagiaires: ils n’ont pas le droit d’avoir de réseaux sociaux ni d’avoir de relations amoureuses, entre autres.

page du manga girl crush

Girl Crush est un manga qui s’adresse autant aux amoureux de la K-pop qu’aux personnes qui ne connaissent pas du tout ce domaine. Ces deux premiers tomes sont très prometteurs et la fin du deuxième nous laisse l’esprit pleins d’interrogations et d’hypothèses quant au futur de Tenka et d’Erian.

Nous remercions Shiba Édition pour l’envoi des deux premiers tomes de Girl Crush.

tripleS et son EVOLution dans « Invincible »

Previous article

La formule de l’amour de soi : tripleS LOVElution avec « Girls’ Capitalism »

Next article

You may also like

Comments are closed.