accueilARTICLESWEBZINE

Un groupe féerique au cœur de l’imaginaire : TXT

Ce comeback (voir review) est l’occasion pour nous de revenir sur le riche concept féerique du groupe et le fil rouge de son identité visuelle et musicale.

Quand on pense à TXT, les premiers titres qui nous viennent en tête sont “Blue Hour”, “9 and Three Quarters (Runaway)”, “Magic” ou encore “Crown”… 

Cependant, bien que les 5 garçons aient souvent été associés à des concepts colorés et frais, leurs derniers albums sont venu apporter à leur musique une dimension globalement plus sombre et plus mélancolique via des chansons comme “0x1 = LOVESONG (I Know I Love You)” et “Antiromantic” ou encore des sonorités plus rock comme leurs titres “Good Boy Gone Bad”, “Loser = Lover” ou “Frost”.

C’est donc un véritable renouveau qu’annonce ce tout nouvel album en renouant avec l’esthétique et les sonorités pop qui ont fait la renommée du groupe. 

Mais alors quel lien entre leurs différents projets musicaux ?

Pour comprendre la complexité de l’évolution de TXT, il faut se pencher sur leur concept.

Tout comme de nombreux groupes chez HYBE (ENHYPEN, LE SSERAFIM ou &TEAM), TXT possèdent une storyline solide, basée sur un univers fantastique.

Les ”Star Seekers* seraient des fées ou du moins des magiciens se battant contre une force maléfique. Bien que nombre de leurs clips vidéos, paroles et concept vidéos teasers font référence à la magie, la symbolique autour du groupe semble plus profonde.

En effet, dans une perspective plus poétique, TXT seraient en quête d’un bonheur impossible, et à l’instar de Peter Pan, désireraient atteindre la jouvence éternelle. On note d’ailleurs dans leur dernier concept vidéo teaser de nombreuses citations empruntées à Peter Pan et le titre du dernier morceau de l’EP faisant référence au pays imaginaire (Farewell, Neverland) : l’inspiration est explicite.

Nous suivons donc TXT dans leur désir d’insouciance et leur angoisse de grandir. La mystérieuse force qui paraissait les guider et les protéger lors de leurs premiers MV apparaît comme une menace dans ce dernier projet et ne cesse de planer au dessus de nos 5 héros avec ses promesses d’un paradis trompeur (elle souvent dépeinte comme une créature féline aux yeux vert/bleu, on peut la retrouver à de nombreuses reprises dans les vidéos mettant en scène le groupe).

Concept video trailer The Name Chapter

Les couleurs douces et décors enchanteurs qui transparaissent lors de leurs débuts où la magie symbolisait une échappatoire aux problèmes du quotidien avec des chansons légères comme “Crown” s’est vu évoluer en un univers indéfini et angoissant dans “Puma” ou “Can’t You See Me ?” avant de se changer en une rétrospective mélancolique de cette jeunesse qui leur échappe et qu’il faut se résoudre à abandonner (l’automne qui s’installe progressivement dans “Blue Hour”, ouvrant la voie à une nouvelle ère).

A partir de “0x1 = LOVESONG (I Know I Love You)’’ Adieu la magie et le monde imaginaire : c’est à travers la maladie d’amour que nos garçons parviennent à échapper à leur réalité en se rebellant contre le destin et en laissant carte blanche à leurs sentiments (le style ”émo” assumé des albums du CHAOS CHAPTER prend ici tout son sens.)

Néanmoins, la rupture amoureuse dont il est question dans Minisode 2 : Thursday’s Child rappelle de façon violente TXT à la cruauté de la réalité et installe une nouvelle atmosphère amère et révoltée dans les sons et visuels du groupe (le logo de cette era en est la parfaite illustration ; un cœur fragmenté rouge et noir aux figures brutes traversé par une croix) .

Avec ce nouvel EP, TXT se retrouvent à nouveau aux prises avec la mystérieuse entité magique qui cherche à les charmer mais cette fois, celle-ci est clairement établie comme dangereuse (elle est associée au diable dans les paroles de “Sugar RushRide” mais aussi dans le titre de la première chanson du projet, “Devil by the Window”).

Alors qu’elle tente de  les persuader de revenir à elle par une nouvelle promesse de jeunesse éternelle et de pouvoirs au-delà de l’imagination, on comprend que la tentation dont il est question pour nos magiciens pour ce nouveau chapitre concerne cette mystérieuse force désormais ennemie.

Si l’on se penche sur le visuel on retrouve de nouveau des couleurs douces mais aussi des effets de brume/brillance et des décors féeriques (paillettes sur la peau, accessoire en cristaux, étoiles et créatures magiques au le sol pour les teasers de la version Lullaby, ambiance bucolique et mise en scène très ”fairycore” pour la version Daydream, décor fantaisie pour la version Nightmare).

Néanmoins des notes de mélancolie et des sous-tons sombres suggérant l’aspect angoissant de la tentation à laquelle ils essayent d’échapper sont également présents à travers ces photos (mise en scène de la version Farewell et décor de la version Nightmare) et peuvent se comprendre comme un témoignage de leur évolution.

 

L’EP suit sensiblement le même schéma et bien que l’on retrouve des sonorités familières dans la chanson titre, la diversité des styles proposés par le groupe nous prouve qu’ils ressortent toujours plus versatiles de leurs différentes expériences musicales. 

Le secret du succès de TXT résiderait-il alors dans le fil conducteur de leur concept et de leur musique ? 

Oui et non car la constance des thèmes abordés par TXT n’est pas évidente à percevoir et les liens d’un comeback à l’autre sont subtils, leur donnant un certain aspect envoûtant, surprenant et intrigant qui leur permet de toujours garder les Moas (nom de leur fandom) en haleine.

Finalement c’est sûrement cela qui fonctionne : la poésie de leurs concepts, la beauté de leurs visuels, la versatilité de leurs influences musicales, la sincérité de leurs voix et surtout le soin et l’attention porté à chacun de ces détails permettent d’atteindre à travers leur œuvre une expérience que l’on pourrait qualifier de magique.

L’univers de Tomorrow x Together gagne vraiment à être connu alors s’il vous prend l’envie de découvrir un monde féerique en quelques titres nous vous conseillons vivement de jeter un œil à l’EP THE NAME CHAPTER : TENTATION, nul doute qu’il contiendra au moins une chanson qui saura vous transporter.

*Nom de leur BD publiée sur WEBTOON

(Crédit des photos et vidéos : HYBE et BigHit ent ©)

Les débuts triomphants de TripleS

Previous article

TRI.BE acclament leur jeunesse dans “We Are Young”

Next article

You may also like

Comments are closed.