stayc bubble
accueilARTICLESWEBZINE

STAYC fait pétiller ce mois d’août avec Bubble

STAYC a fait son retour estival triomphant avec le mini album « TEENFRESH » ce 16 août. Après la sortie de Teddy Bear l’hiver dernier, le public attendait de savoir vers quelle direction le groupe se dirigerait. Bubble est une parfaite continuité de ce dernier comeback.

« TEENFRESH » a été teasé avec beaucoup d’esprit par l’agence High Up Entertainment. Un jeu a été proposé au public : Bubble Arcade (nom qui a d’ailleurs teasé le nom des deux versions de l’album). Le site internet regroupe tous les teasers du mini-album en plus de trois mini-jeux et un test MBTI sous forme d’un téléphone 8-bit.

BUBBLE

Bubble est une chanson fraîche qui ramène à la mode la K-pop des années 2010 de la deuxième et troisième génération. Pourtant, STAYC n’oublie pas ses racines et utilise avec une grande intelligence le synthétiseur pour rendre le titre à la fois fun et dansant et nostalgique. Bubble est la chanson parfaite pour le mois d’août en étant joyeuse et ensoleillé tout en représentant un au revoir à cette saison que l’on semble attendre toute l’année. L’été est une saison idéalisée pour ce qu’elle représente : le soleil, les températures élevées, les vacances, la plage, les soirées interminables et les rencontres. Pour nous, Bubble est une allégorie parfaite de tout cela.

Le côté fun de la chanson est encore plus porté par cette répétition de « bubble bubble bubble » dans le refrain. Bien que sucré et doux, au début à en être écœurant, après quelques écoutes cette excentricité devient le poinçon du refrain. Cette impression que des bulles explosent dans l’instrumentale rajoute un charme indéniable à cette reprise du même mot.

Le rap du deuxième couplet, partagé entre Sumin et J, fonctionne particulièrement bien grâce à une altération de l’instrumentale, un peu plus portée par la drumline et les percussions. Black Eyed Pilseung, duo composé de Rado et Choi Kyusung, qui produit STAYC, semble porter un soin particulier aux instrumentales du groupe et à les rendre les plus originales possible.

Bubble est accompagnée par une version en anglais et une autre version en anglais accélérée. Le message porté par les paroles ne change pas véritable d’une version à l’autre, cependant il est intéressant de noter que Rado succombe à son tour aux besoins de viralité imposés par l’application TikTok dans l’EP « TEENFRESH » en proposant cette version accélérée. STAYC sont déjà devenues virales à plusieurs reprises sur TikTok, notamment avec le refrain d’Isa dans Stereotype, alors on peut se demander si le groupe a réellement besoin d’approvisionner les réseaux sociaux en sons qui leur sont spécifiquement dédiés.

B-SIDES

L’EP se compose également de plusieurs b-sides : Not Like You, I Wanna Do et Be Mine. Chacun des titres représente une facette différente de STAYC, chose à laquelle les six membres nous ont déjà habituées avec leurs mini-albums précédents.

NOT LIKE YOU

Not Like You possède un rythme marqué par la basse et les percussions tout en gardant une place pour le synthétiseur à différents moments de la chanson. Les membres de STAYC s’affirment dans les paroles, notamment en proclamant « I want you to respect me » et « Talking to myself / « I’m so proud of you » ». Le refrain est une répétition de « That’s why I’m not like you », ce qui peut paraître dénuer la partie de profondeur, mais l’instrumentale porte parfaitement le moment. Les ad-libs sont fun, apportant un peu de légèreté au titre.

I WANNA DO

Dans I Wanna Do, on retrouve une ambiance plus calme qui peut rappeler les b-sides de l’EP « YOUNG-LUV.COM ». Pas pour autant une balade, car les percussions sont marquées, I Wanna Do met néanmoins les voix mélodieuses de STAYC en valeur. Chaque membre possède un moment à elle, comme Sieun dont les vocaux tirent le deuxième refrain vers le haut. Les vocaux sont soutenus par des chœurs qui renforcent l’ensemble. Le deuxième couplet est surprenant puisqu’on y retrouve comme un drop chanté par Seeun et Sumin. La particuliarité de STAYC est que les voix de toutes les membres se complètent avec une simplicité enfantine et pourtant déconcertante. Ainsi, lorsque Sumin et Isa chantent en harmonie ensemble, la combinaison de leurs vocals offre une sensation d’élévation à l’auditeur. Les paroles expriment la volonté de STAYC que chaque personne qui a besoin d’elles les appelle au secours : « When you think it’s hard / I’ll hold your hand any time, I’ll hug you tight ».

BE MINE

Be Mine clôture l’EP « TEENFRESH ». Il s’agit d’une chanson d’amour, dans laquelle une personne demande l’attention de l’être chéri : « Don’t you wanna be mad in love / You better be mine ». L’instrumentale est presque lo-fi dans certains aspects, notamment dans le style hip-hop qui se développe dans le second couplet, mais également dans l’utilisation du synthétiseur caractéristique du son de STAYC. Le bridge a un côté très vintage qui fait penser à des musiques populaires des années 70 et 80 avec des percussions qui donnent des sensations de bulles qui se forment dans les oreilles de l’auditeur.

TEENFRESH

« TEENFRESH » est à l’origine le nom du concept de STAYC. Nous attendions donc de cet EP qu’il soit fidèle à ce qui rend STAYC unique. Si Bubble n’a rien à voir avec So Bad ou Stereotype, on retrouve toujours néanmoins les mêmes inspirations dansantes et légères, élévées par le synthétiseur. Rado suit une direction artistique qui lui est propre dans sa production des titres de STAYC, sans pour autant tomber dans le piège de la simplicité en effectuant simplement des concepts populaires. STAYC est, selon nous, précurseur dans l’instauration de nouvelles tendances dans la K-pop.

Si aujourd’hui, le vintage est à la page dans la scène coréenne, on retrouve bien plus des concepts des années 1990 et 2000 dans une ambiance Y2K : Adya avec son dernier single What’s up ? qui reprend le tube Why Calling de Diva, NewJeans avec Super Shy et Attention, XG avec Shooting Star… STAYC part dans une direction différente en ramenant à la mode des concepts plus légers et fun que l’on retrouvait dans la deuxième et troisième génération de la K-pop, faisant penser à Bo Peep Bo Peep de T-ARA ou à des concepts plus caricaturaux dans le quirky comme Bar Bar Bar de Crayon Pop.

« TEENFRESH » est, à travers les quatre titres présentés, une bonne introduction vers l’univers musical de STAYC. Le public qui ne les aura pas connues lors du succès de Asap et qui les a découvert lors de l’ère Teddy Bear ne sera pas déconcerté par Bubble. Cependant, malgré la qualité de ce comeback, nous pouvons comprendre la confusion des fans de la hallyu qui les aura apprécié pour Stereotype ou RUN2U. Bubble est une chanson qui peut paraître trop enfantine d’un point de vue extérieur – l’auteure de cet article étant SWITH, elle possède un bias important envers le groupe, mais sait analyser les réactions du public général tout de même – tout comme Teddy Bear qui a connu beaucoup de critiques du public international. Cependant, elle sent bon l’été et sera certainement appréciée après quelques écoutes. Quant à sa longévité, nous ne sommes pas entièrement surs de son potentiel : seul le temps nous le dira !

STAYC pourront tester la réaction des SWITH sur Bubble lors de leur tournée mondiale imminente. Elles se produiront d’abord aux États-Unis, mais après leur venue à Francfort et Madrid lors de festivals, nous pouvons espérer que leur tournée passera par l’Europe bientôt.

Que s’est-il passé avec LOONA ?

Previous article

GET TO KNOW : ABLUE

Next article
Rachel
Je suis une grande passionnée de musique depuis mon enfance, et j'ai découvert la K-pop en 2016 avec BTS, CL et Hyuna. Mes groupes de K-pop préférés sont des girlgroups comme LOONA, STAYC et Weki Meki, mais aussi BOYNEXTDOOR.

You may also like

Comments are closed.