main avec écouteur
ARTICLES

Les solistes à découvrir en octobre

On ne présente plus certains, d’autres sont une réelle découverte, venant de groupe déjà formés ou ayant toujours fait route seuls, les solistes ont réellement accaparé les sorties Kpop du mois d’octobre.

Retour sur 4 sorties qui nous ont marqué.

Le 4 octobre, après une série de teaser à l’imagerie sombre et mystérieuse, Seulgi débute et nous délivre 28 reasons.

Des visuels soignés, une chorégraphie millimétrée rappelant son duo avec Irene pour les parties de tutting, et bien sûr une voix enchanteresse, comment ne pas lui succomber ?

Composé de six titres, la chanteuse du groupe Red Velvet s’émancipe avec une sonorité convenant parfaitement à cette période d’Halloween : une prédominance de R&B, notamment son titre phare 28 Reasons ou encore Bad boy, Sad girl ; variés avec des sons plus pop comme Crown ou Los Angeles.

La perfection pop de retour avec Eunbi, le 12 octobre.

L’ancienne leader d’Iz*One signe son troisième mini-album avec Lethality.

Avec six titres grisants, Eunbi nous emmène Underwater avec son titre phare, ramenant un son de deep house. Si vous aviez aimé son ancien comeback, Glitch, vous aimeriez certainement Croquis, aux sonorités british pop, toujours deep house, avec un chorus entêtant. Eunbi s’est aussi essayé à l’écriture avec la dernière chanson, Hi, concluant plein d’optimisme ce mini-album.

Des débuts vampiriques pour Lee Chaeyeon, le 13 octobre.

La chanteuse principale, elle aussi d’Iz*One, débute son premier EP : Hush Rush.

L’année dernière, sa participation à Street Woman Fighter avait marqué les esprits. Ses débuts étaient attendus, et n’ont pas certainement pas déçu : une chorégraphie fun, une chanson qui se démarque de ce qu’on a l’habitude d’entendre dans la kpop avec une basse funky, Chaeyeon a réussi à marquer les esprits. Les chansons de cet EP restent sur une base assez douce, avec par exemple Danny, chanson invitant les années 2000 dans notre quotidien.

Un peu de rap dans ces sorties, c’est le retour de Be’O, le 29 septembre.

(Oui, nous trichons un peu, mais c’est presque octobre !) Il revient avec l’EP Five senses.

L’EP est rempli de collaborations, sept titres passant de Kwon Jinah à Ash Island, avec Loco, Gray, Sion, ou encore Wonstein, l’artiste s’est bien entouré pour son comeback. Un refrain catchy, un son plutôt doux et chill, Be’O signe Complex avec Zico qui vient pimenter la chanson et y apporter sa touche personnelle. Si vous recherchez son rap plus percutant, Burnout Syndrome est la chanson pour vous.

Alors, et vous, quel était votre solo préféré ?

LOOPY en concert à Paris

Previous article

JAY B en concert à Paris le 15 Décembre !

Next article

You may also like

Comments are closed.