accueilARTICLESWEBZINE

Review : Un retour “HARD” pour les 15 ans de SHINee ?

Dans le monde de la K-pop, il reste rare qu’un groupe dépasse les 15 ans de carrière tout en restant actif et vraiment populaire. Et pourtant, SHINee ont célébré cette année cette étape dans leur carrière avec la sortie de leur huitième full album, “HARD”, composé de 10 chansons.

Au cours de leur longue carrière, les membres de SHINee ont délivré certaines des chansons les plus emblématiques de la K-pop, comme “Ring Ding Dong” ou bien “Lucifer“. Mais, avec une carrière qui s’étend sur une si longue période, tout ne peut pas être absolument parfait, et, malheureusement, c’est le cas avec “HARD”. Cet album reste agréable à écouter, mais n’atteint pas non plus les sommets vertigineux dont SHINee sont pourtant capables.

HARD : Du hip-hop un peu fade

Parce que SHINee ont sorti tellement de chansons légendaires par le passé, je suis très méticuleuse concernant leurs sorties, et mes standards sont assez élevés. Avec “HARD”, SHINee ont essayé d’atteindre ces standards avec une chanson hip-hop un peu trop légère et répétitive à mon goût. Le groupe n’a certainement pas besoin de prouver à quel point il est “HARD” et cette approche est presque idiote.

Évidemment, il y a des moments que j’ai appréciés dans le morceau, comme la touche de piano et le rythme hip-hop des années 90. Par contre, le refrain semble trop répétitif et déjà vu de nombreuses fois auparavant. En sacrifiant le plus grand atout de SHINee (leurs voix incroyables), le refrain se perd dans des paroles bateau. Est-ce que SHINee a vraiment besoin de faire la même chose que les autres pour prouver quelque chose ? Même la high note finale d’Onew semble se terminer avec politesse et courtoisie, me laissant alors sur ma faim.

JUICE : Une meilleure chanson-titre ?

Concurrente de “HARD” pour la place de la chanson-titre, “Juice” aurait peut-être dû être le choix final pour cette position (même si je préfère entendre autre chose de la part de SHINee).

Le producteur Dem Jointz apporte son style propre à lui dans la chanson et le couplet d’ouverture est affirmé et rythmé par des synthés agressifs. Le refrain, contrairement à “HARD”, a une force vocale qu’on apprécie habituellement chez SHINee. Malheureusement, Juice souffre également d’un pré-refrain quelque peu désagréable (“I think you like me”) et d’un deuxième couplet désordonné. Ces moments rendent le morceau moins agréable qu’il pourrait être et sa structure empêche d’élever “Juice” parmi les meilleurs sons de SHINee.

10X : Du doux jazz pour les oreilles

Dans cet album, l’ordre des chansons ne me semble pas cohérent. “10X”, qui est très différente des deux premières chansons de l’album, aurait mérité un placement ultérieur. En effet, après avoir expérimenté l’énergie hip-hop explosive de “HARD” et “Juice”, l’arrivée de “10X” semble un peu trop timide.

Les nuances jazzy et les doux vocals de “10X” résonnent dans les oreilles, me donnant la sensation d’une musique d’ascenseur sophistiquée. Bien évidemment, on ne parle pas de n’importe quel ascenseur, mais bien celui de l’hôtel cinq étoiles à l’ambiance jazz de la ville. Cependant, la production semble assez monotone, comme s’il n’y avait qu’une seule note tout du long. La chanson est douce, mais peut-être un peu trop et on a du mal à trouver quelque chose à se mettre sous la dent.

SATELLITE : Un nuage paradisiaque

Tout comme “10X”, “Satellite” aurait méritée d’être placée plus bas dans l’album, après des chansons plus énergiques comme “Like It” ou “Identity”. “Satellite” m’a bien plus conquise que les autres titres de l’album, et ce, dès les premières douces notes, me confirmant que c’est vers cet univers sonore que je préfère SHINee.

Le refrain est pour moi vraiment délicieux. Il me donne l’impression d’être allongée sur un lit fait de nuages avec en fond une guitare rythmique. Le son est littéralement paradisiaque. Cependant, si je devais trouver un point faible à “Satellite”, ce serait ses couplets qui ne semblent aller nulle part, ainsi que les percussions modernes en contradiction avec l’ambiance du refrain.

IDENTITY : Un apéritif électro

“Identity” n’est pas une chanson de premier plan chez SHINee, mais elle offre tout de même de nombreux éléments que j’aime dans le groupe. En allant de son rythme électro percutant à son refrain imposant, le morceau est funky mais copieux. Le deuxième couplet rap est également un moment fort de la chanson.

Malheureusement… je pense que les producteurs auraient vraiment pu être plus ambitieux avec l’instrumental pour donner encore plus de vie au morceau. “Identity” est comme un apéritif pour tous les plats principaux de la discographie de SHINee. Heureusement, c’est un apéritif de compét (et non pas du simple bâton de Berger de Justin Bridou) !

THE FEELING : Une bouffée d’air frais estival

Avant le retour tant attendu de SHINee, le groupe a délivre un cadeaux aux fans sous la forme du single “The Feeling”. La chanson délivre une bouffée d’air frais semblable à l’air qui vous frappe le visage à travers la fenêtre ouverte de la voiture en plein été. Comme d’habitude, le groupe manie bien ce sentiment.

La chanson prend son envol au fur et à mesure où le rythme s’intensifie. Cela se remarque plus particulièrement lors de sa seconde moitié, lorsque le refrain se mêle à l’instrumental apparu plus tôt dans le morceau. Tout ça pour une finale en beauté pleine de confettis !

LIKE IT : Un doux moment bien trop court

“Like It” me fait beaucoup penser à leur titre “View” de par son côté estival. Je regrette qu’ils n’aient pas promu cette chanson sur les plateaux télé.

Celle-ci est sûrement l’une de mes chansons préférées de l’album, malgré son manque d’ambition (elle dure moins de 3 minutes). Mais durant ce court laps de temps, la chanson sait exactement où elle veut aller sans perdre de temps. Les doux couplets sur fond de claquements de doigts préparent le terrain avant que le refrain explose. Petit point non négligeable : les notes fort agréables de guitare électrique durant les derniers instants de la chanson.

SWEET MISERY : Un morceau qui reste en tête

Sûrement l’une des chansons préférées de beaucoup de personnes sur cet album, “Sweet Misery” se distingue vraiment des autres morceaux. Contrairement à certains autres de l’album, la chanson prend son temps pour se développer.

Je dois dire qu’au fil de mes écoutes, “Sweet Misery” est le morceau qui m’est resté le plus en tête. Mais après réflexion, je trouve qu’il manque un petit quelque chose, même si les membres de SHINee ont délivré ici un morceau qui reste un de mes coups de cœur. Je dois notamment dire que les chœurs renforcent encore plus mon amour pour cette chanson et me donnent l’impression d’être au paradis.

INSOMNIA : Un morceau qui nous laisse sur notre faim

L’album se termine par deux morceaux plus lents et plus mélancoliques. L’occasion pour SHINee d’exposer leurs voix ainsi que leurs belles harmonies. Les notes de basse, complétées par des accords jazzy, soutiennent parfaitement les voix des membres.

En revanche, les couplets d'”Insomnia” me semblent en désaccord complet avec les refrains. Je n’apprécie pas beaucoup les parties rappées du premier couplet tandis que le deuxième couplet ne semble pas à sa place au beau milieu de ces refrains harmonieux. Avec quelques légers changements, “Insomnia” pourrait se démarquer un peu plus dans cet album.

GRAVITY : Une fin d’album en toute délicatesse

Dans la K-Pop, on adore terminer les albums par des chansons bien “réflexion sur ma vie pendant 30minutes sous la douche”, et SHINee n’échappe pas à la règle.

Ce morceau pop doux sur fond de claquements de doigts comme dans “Like It” (décidément ils adorent ça) nous transporte dans un autre monde dont on ne souhaite plus repartir. Comme toujours, les voix des membres sont parfaites et le refrain est particulièrement agréable. “Gravity” n’est pourtant pas le style de chanson que j’écouterais en boucle, mais dans le contexte de l’album, le morceau fonctionne plutôt bien.

R U Next ? 3ème épisode: COME WHAT MAY

Previous article

NEWJEANS : retour en force avec GET UP

Next article

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *