accueilARTICLESWEBZINE

REVIEW — Tomorrow x Together FREEFALL : De Neverland à la Réalité

The Name Chapter : Freefall, voilà le nom du nouvel album de Tomorrow x Together sorti le 13 octobre dernier !

Tandis que dans le chapitre (ou album) précédent — Temptation, on découvrait Neverland et sa magie presque addictive, dans Freefall c’est le moment de lui dire au revoir pour faire face à la réalité et à la douloureuse nécessité de grandir.

Les cinq garçons abordent de nouveaux sentiments, de nombreuses émotions mais surtout de nombreux thèmes dans ce troisième album complet. Avec un concept beaucoup plus rock et terre à terre que la fantaisie de The Name Chapter : Temptation, on passe à un stade plus profond de Tomorrow x Together. Le retour de la Rockstar Era ?

SINGLES

Avant de rentrer dans le vif du sujet, parlons de « Back For More (TXT ver.) » et « Do It Like That », single et featuring présent dans ce chapitre.

« Back For More (TXT ver.) » est la troisième chanson de l’album. Single sorti le 18 septembre 2023, il s’agissait avant tout d’une collaboration avec la célèbre pop star latina Anitta – sorti le 15 septembre dernier. Cependant, la version de l’album est quelque peu différente. 

Cette dernière omet les passages de Anitta, présentant à la place un nouveau couplet chanté par Yeonjun et Huening Kai tout en anglais. Disco, avec une ligne de base groovy, on ressent le style funk brésilien de la star, même si l’ambiance change sans les paroles espagnoles et la voix attrayante de l’artiste.


« Do It Like That » de FREEFALL est le même depuis sa sortie le 7 juillet 2023. En collaboration avec les Jonas Brothers, le morceau vous fait voyager entre les deux styles des groupes. Une review entière lui est dédiée si vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet.


Rentrons dès à présent dans cet univers complexe où grandissent les membres de TXT.

REALITY, MELANCHOLY, CLARITY, GRAVITY

TXT, connu pour être la jeunesse innocente incarnée, s’attaque dès à présent à un sujet plus délicat, celui de devoir mûrir. 

Pour vous remémorer le chapitre précédent, Temptation parlait de rêves éternels, et de jeunesse, fortement inspirée de Peter Pan et de son monde imaginaire. Tandis qu’ils s’épanouissent dans une vie idyllique sans jamais changer, ils ont compris que leurs croyances n’étaient que mensonges. Ils ont alors décidé de franchir un nouveau cap, celui de franchir les obstacles pour accepter enfin de devenir adulte. Une review entière est dédié à ce chapitre si vous souhaitez en apprendre plus.

Tiraillé entre Réalité, Mélancolie, Clarté et Gravité (les concepts de Freefall), l’album prend place dans la douleur et les rêves, comme le précise l’agence du groupe, bighit :

« The Name Chapter : FREEFALL est l’histoire des jeunes qui avaient retardé leur âge adulte et s’étaient échappés du monde, mais qui ont finalement décidé de faire face à la réalité. Le processus de chute libre dans la réalité est plein de tourments, et elle fait mal, mais ils prennent une ferme détermination à aller de l’avant, en faisant face à tout ce qui les entoure. »

Ce nouveau chapitre de Tomorrow x Together devrait donner du réconfort à toutes les personnes qui poursuivent leurs rêves.

ATTERRISSAGE EN COURS…

L’album s’ouvre sur un morceau très énergique, où l’on rentre directement dans le vif du sujet : leur nouvelle réalité. « Growing Pain » se place dans le genre hard rock, où la guitare électrique et la batterie sont mises en avant. Les voix des membres quant à elles suivent parfaitement les mouvements des instruments : passant des tons graves, parfois puissants à plus aiguës, accompagnant admirablement le genre dynamique et entraînant du morceau par la même occasion.

Si la musique est autant éclatante, les paroles le sont également. « Growing Pain » comme son nom l’indique montre une douleur croissante : la douleur des garçons à revenir dans la réalité, tout en s’éloignant de leurs rêves de jeunesse. Cependant il s’agit d’un passage obligatoire pour faire face à la maturité, un pas en avant vers leur nouvelle vie d’adulte. 

« Ouvre les yeux / Regarde le sol là-bas / Ne l’évite pas, jamais / Tu dois juste y faire face / Même si je saigne / Même si mes os sont cassés Je dois me frayer un chemin à travers ça / Je tombe »

Même si la douleur peut être dure comme le rock, ils doivent y faire face pour oublier leur monde imaginaire, Neverland. Chaque interprétation est différente, cependant il pourrait y avoir un énorme lien, une suite logique entre le morceau « Farewell Neverland » de leur dernier chapitre Temptation, et « Growing Pain ». Dans « Farewell Neverland » on y entend « Neverland, mon amour, au revoir maintenant / Et je tombe librement », lorsqu’on met les paroles de « Growing Pain » à la suite, on y remarque des ressemblances flagrantes. Dans l’un ils sautent de leur monde imaginaire en acceptant de laisser leur jeunesse derrière, tandis que dans l’autre ils atterrissent en acceptant de grandir.

Il ne pouvait y avoir mieux comme introduction à FREEFALL, de la douleur mais surtout une évolution.

LA COLLISION DES MONDES

De retour dans le style rétro, où Tomorrow x Together excelle. « Chasing That Feeling » est le titre principal de l’album, et il se place parfaitement dans le genre New Wave des années 80.

Le morceau rentre rapidement en tête, de par sa mélodie charmante, mais aussi de par son rythme très dansant. Les voix des garçons quant à elles sont plutôt douces comparées à l’introduction de FREEFALL, mais elles se placent joyeusement sur l’instrumentale, tout en donnant de la puissance.

Le style des années 1980 n’est pas choisi au hasard. Tandis qu’ils laissent le rock de côté pour l’instant, la nostalgie prend place dans le style du morceau. Mais c’est un moyen surtout de faire le lien avec les paroles… « Chasing That Feeling » traduit par “poursuivre ce sentiment” montre l’intention des membres à chercher et atteindre quelque chose de significatif à leurs yeux. Tout au long du morceau ils prononcent : 

« Mon destin, viens m’embrasser / Je continue juste à courir après ce sentiment / Bien que je sois gâché, laisse-moi / Je continue juste à chasser, à courir après ce / Sentiment / Poursuivre ce sentiment / Poursuivre ce sentiment / C’est tout ce que je sais, c’est tout ce que je sais »

Mais quel est ce sentiment auquel ils sont si attachés ? Les membres sont simplement à la poursuite du bonheur, de l’épanouissement et des rêves, comme lorsque la vie était plus simple. Le morceau explore le thème de nostalgie du passé : leur jeunesse, sans réelle croissance, où la vie était la plus exaltante. Dans un désir doux-amer, ils essayent de recapturer les émotions et expériences de ces années d’avant. Est-ce là un sentiment de regret ?


Dans le MV, les garçons atterrissent telle une météorite « Chute du ciel / Je me suis préparé à mourir / Plus rapide encore terre à terre comme une météorite » comme le prononcent les premiers vers. Se retrouvant en plein milieu d’un nouveau New York, ils se séparent et chassent désespérément ce sentiment qu’on retrouve dans les paroles, représenté sous forme d’une orbe de lumière, différente pour chacun des membres. Elles finissent finalement par les réunir et fusionner toutes ensemble, créant une onde de choc qui modifie leur propre vision du monde. Cela pourrait être interprété par les membres tombant une dernière fois dans un état de rêve, avant de grandir. 

« Perdu par une nuit au clair de lune / Été, un-neuf / Je pensais que ça durerait éternellement / Je ne me suis jamais senti plus vivant / La vie était si simple à l’époque / Un sommet perpétuel / Ces jours que je connaissais sont peut-être révolus / Mais je ne les laisserai pas mourir »

Les garçons font face à un choix important : vivre dans le passé ou affronter le futur et grandir. On comprend leur réticence à l’idée de se séparer de leur innocence, ils se rebellent dans un premier temps pour ne pas faire face à la réalité, et à la douleur de perdre leur jeunesse. Cependant, choisir de ne pas tomber, ce serait juste attendre que le monde s’effondre en morceaux, en se détournant de la réalité pour rester coincé dans un mirage constant. Cette piste sert donc de transition à l’album Temptation et à Freefall, de l’innocence de la jeunesse, en passant par les adieux de Neverland, et en se lançant dans un voyage sincère vers la réalité, la maturité et la mélancolie.

UN RÊVE DOUX…

« Dreamer » comme son nom l’indique, parle de rêve et de rêveurs. Se plaçant dans le genre R&B Soul, le morceau s’en trouve très doux et chaleureux. Les timbres de voix des membres quant à elles sont captivantes, se plaçant dans les aiguës, ce qui fait le charme particulier de la musique. Yeonjun, Soobin, Beomgyu, et Huening Kai ont également participé à l’écriture de cette dernière. (Si vous aimez BTS, vous risquez d’aimer cette musique, elle est similaire au style du groupe).

Pour ce qui est des paroles, elles reflètent l’espoir des garçons en tant que rêveurs dans un monde très réglementé et avec de nombreuses normes sociétales. 

« Au-delà de Neverland, les rêves que j’ai aimés sont difficiles / Je sais, tu sais, les rêves sont comme de la magie / ils scintillent, ils scintillent, puis disparaissent / Une conversation d’adulte / Devrais-je m’enfuir comme ça ? »

Tomorrow x Together dépeint délicatement l’innocence de la jeunesse, et des rêves qui l’accompagnent. Devrait-on laisser nos rêves de côté lorsque l’on devient adulte ? Les garçons expriment leur volonté à poursuivre leur côté rêveur dans ce morceau, ne pas laisser de côté leur vie d’avant et leurs expériences. Mais ce monde est divisé en deux « Un adulte qui ne rêve pas et un garçon qui n’a que des rêves ». Afin d’empêcher leurs rêves de disparaître, ils doivent faire face à cette triste réalité, un moment entre l’enfance et la vie d’adulte, où « Dans cette fourche commune de la route, je suis gris ». C’est à ce moment-là que le rêve d’un garçon devient finalement une force dans cette réalité tiraillée « Mon nom / Maintenant, je l’ai trouvé / L’étoile qui m’attendait au loin », il s’accepte comme il est, bien que différent des autres, un nouvel adulte ayant des rêves.

UN VOYAGE MUSICAL…

Une ambiance EDM-pop inspirée du Jersey Club ajoutée à un refrain entraînant, créent un morceau unique, “Deep Down“. Comparé aux autres sons de Tomorrow x Together, “Deep Down” se concentre beaucoup plus sur le mixage global des instruments que sur les voix des membres. Cependant, celles-ci restent bien en tête, surtout pendant le refrain où « Deep down, I need you more / More, more, more, more » sont répétés en boucle. De part son instrumentale inattendue, on s’attend à un peu plus d’énergie du côté vocal, mais la douceur de leurs voix fait finalement le charme du morceau. 

Si on devait décrire “Deep Down” en deux mots : – Léger – et – Frais – conviendraient parfaitement au ressenti de cette musique. Elle est très moderne sans trop en faire non plus, un parfait équilibre (le coup de coeur de l’autrice de cet article !).

Lyriquement parlant, nous revivons les premiers instants des membres en tant que groupe, mais nous voyons surtout son évolution depuis leurs débuts en 2019. “Crown“, le morceau principal de leur premier EP The Dream Chapter: Star, revient dans Freefall pour être le sujet principal de “Deep Down”, comme une suite logique après quatre ans. 

De son nom complet « 어느날 머리에서 뿔이 자랐다 (Crown) » qui signifie littéralement « Un jour, ma tête a poussé des cornes (Couronne) » est en lien directement de par son nom avec « Deep Down (머리에 솟아난 뿔은 나의 왕관이었다) » traduit par « Au fond (La corne qui s’est levée dans ma tête était ma couronne). Mais les paroles montrent également le contraste entre les garçons de 2019 et les garçons d’aujourd’hui, de 2023. Alors qu’ils avaient honte des cornes qui poussaient sur leurs têtes, se sentant comme des monstres, ils se rendent compte aujourd’hui que sans elles ils ne sont pas eux même (“Juste avant de te briser, je me rends compte / Sans toi je ne suis rien”). Alors que cette corne était leur démon, elle devient une couronne lorsqu’ils s’acceptent enfin (“une grande couronne sur moi / Plus une corne hideuse / Vous êtes mon côté positif”). Mais il y a un lien entre ces deux morceaux, car après tout, “Crown” parle aussi de la douleur de grandir.

“Deep Down” au long de ses 2:44min, est une étape pour les garçons vers l’acceptation de soi, de leur identité. Tout comme les rêves ne doivent pas être reniés, les cornes ne doivent pas l’être également, car il s’agit d’une compréhension de soi même, comprendre qui on est et ne pas négliger nos valeurs comme nos désirs.

LA RÉALITÉ ET LES CONTES DE FÉES…

Yeonjun, Soobin, Beomgyu, Taehyun et Huening Kai ont souvent l’habitude de faire des musiques entraînantes aux tons joyeux, c’est en partie cette particularité qui fait l’attrait du groupe. Mais souvent leurs musiques “joyeuses” cachent dans les paroles de la tristesse et de la douleur. Cependant dans « Happily Ever After », les choses sont différentes, nous oublions la souffrance pour finalement accueillir une once de bonheur.

Dans une atmosphère lumineuse et optimiste, « Happily Ever After » reprend le genre du Jersey Club, tout comme l’inspiration du précédent morceau. La musique est enjouée et directement prenante, un peu similaire à “Happy Fools” dans sa bonne humeur par ailleurs. Le tempo est rapide, on entre facilement dans la musique, et le passage du pré refrain nous transmet parfaitement l’émotion imagée au travers de sa mélodie légère. Mais alors si cette musique est aussi joyeuse, qu’en est-il des paroles ?

« Oh, mon Dieu, la fin est imprévisible / La vie n’est pas un conte de fées / Et si on ne le savait pas ? En fait, j’aime ça / La-la-la-la-la-la, j’aime tous mes jours »

Comme le montre le refrain au tout début du morceau, la vie est différente d’un conte de fée, ils doivent alors se séparer de leur royaume imaginaire et des mensonges qui le forgent. Cependant, comparé aux morceaux précédents, il n’y a pas de réticence à l’idée d’accepter cette nouvelle vie dans la réalité, avec ses défauts comme sa fin inconnue. Et plus le temps avance, plus le pré refrain change, passant de :

« Même si vous fermez le livre de contes de fées / La vie continue, j’ai réalisé / Il n’y a pas de bonheur pour toujours »

à…

« La fin inconnue / C’est pourquoi ma vie est encore plus belle (en bas, en bas, ma vie) / Embrassez même les échecs, je continue, ouais »

Au fur et à mesure de la musique, les membres acceptent la réalité, tandis que dans « Deep Down » ils s’acceptent soi même. « Happily Ever After » est un morceau important dans le processus de devenir grand, il aborde un sujet important, la prise de responsabilité. Il s’agit d’une musique joyeuse qui dit d’apprécier la vie, avec ses hauts et des bas, et avec ce qu’on a et ce qu’on a pas. Il n’y a pas de fin heureuse comme un conte de fée, mais à la place il y a un garçon qui écrit sa propre histoire dans ce monde réel.

LA GUÉRISON

Toujours dans le thème de l’acceptation de soi, on retrouve le groupe cette fois-ci dans le rock alternatif, leur tout premier morceau de ce genre. Du nom de “물수제비 (Skipping Stones)” signifiant “sauter ou jeter des pierres”, la métaphore derrière ce titre est magnifiquement trouvée, mais on verra cela juste après. 

Sur une instrumentale rythmée et entraînante, on découvre les voix douces des membres. Les garçons jouent sur leurs voix et les différentes façons de les projeter à travers le morceau, ce qui donne du charme à ce dernier. Avec une mélodie qui rentre facilement en tête, la guitare électrique joue un rôle important, donnant de l’énergie nécessaire au morceau. Cependant, comme d’autres musiques rock d’ailleurs, la musique ne semble pas être très joyeuse.

« L’eau qui a avalé nos blessures se calmera un jour / Parce que vous aurez une large étreinte »

« Skipping Stones » est remplie de métaphores, et la plus importante est celle citée ci-dessus. L’eau est un reflet d’eux même, tandis qu’ils sont blessés, ils finiront dans tous les cas par être guéris – voilà le thème de ce septième morceau. 

Le titre du morceau pourrait également avoir deux sens : 

jeter des pierres dans l’eau (faire des ricochets par exemple) peut être traduit par “être dur avec soi même

Sauter des pierres, comme sauter des repas, peut être traduit par “ne pas faire face à soi-même”, “repousser ses sentiments“.

Dans les deux cas, le thème récurrent est cette acceptation de soi, de son identité.

« Nous sommes dans une rivière calme, j’adore lancer des pierres / Je sais que ça va être un moment douloureux / Pourtant, je tiens une autre pierre / Quel genre de cœur avez-vous ? / Je me demande s’ils te jettent / Oui, je remplis le lac de nombreuses émotions »

L’être intérieur est secoué par les blessures et la douleur rencontrées dans la vie en le comparant à la surface de l’eau. Dans le premier couplet, le passage en gras montre la détermination des membres à devenir plus fort et à être prêt à faire face à la réalité. Il se font du mal, mais il s’agit d’un mal nécessaire pour franchir une étape, celle de supporter les difficultés pour aller de l’avant. 

« Afin que le moi de demain puisse accepter le toi bouleversé d’aujourd’hui / Quand tu touches les vagues étincelantes, je tiendrais tes mains tremblantes »

Les deux versions se rejoignent en un point, la rivière et la mer, pour ne faire qu’un. Montrant que finalement ils ont réussi à faire face à eux mêmes, leurs sentiments, pour mieux accueillir le futur.

UNE ODE SINCÈRE AUX MOAS

Le huitième morceau de FREEFALL est une chanson pré-sortie lors de leur tournée mondiale ACT:SWEET MIRAGE, il y a plus de sept mois maintenant. Le nom du morceau « Blue Spring » est surprenant dans un premier temps, mais il décrit parfaitement la relation entre TXT et leurs fans, les Moas, « Enfin fleuri, tu es le printemps de mon monde. ». Vous l’aurez compris, « Blue Spring » est un morceau destiné aux fans de TXT, les Moas. Et la particularité de ce dernier est que chaque membre de Tomorrow x Together a participé à sa composition, en passant par les paroles, au style, à la production. 

Nous sommes directement plongés dans l’ambiance de la musique. Dans le style d’une balade (avec des éléments hip-hop et rock) la guitare acoustique dans le fond accompagne somptueusement les voix sincères des garçons, en s’ouvrant par les mots touchants, “Quand nous sommes hauts / Quand nous sommes bas / Tu es toujours à mes côtés / Toute ma jeunesse est remplie de ta chaleur“. Dans la peine, dans la douleur comme dans la joie, les Moas décrit à travers le « Tu », ont toujours soutenu TXT. « Tu es comme un printemps qui m’a illuminé quand j’étais déprimé » leurs fans ont remis de la couleur à leur vie, en prenant leurs problèmes et leur passé pour les aider à avancer. Faisant également référence à « Crown » pour dire qu’ils sont là depuis le début :

« C’est comme de la magie, tu es le seul / Tu as changé ma corne en couronne / Maintenant, tous mes jours et toutes mes nuits / Une brise printanière s’enlit quand vous appelez mon nom »

Tout au long, il s’agit non pas d’une simple musique de remerciement, mais d’une déclaration d’amour pure et sincère, laissant de la douceur dans le cœur de leurs fans. « Blue Spring » conclut magnifiquement FREEFALL.

THE NAME CHAPTER : FREEFALL

Alors qu’on passe de l’endroit merveilleux et magique de Neverland, aux ruelles sombres et sales d’un nouveau New York, Tomorrow x Together ont voyagé vers l’espoir et la réalité.

Tout au long de ce voyage, trois concepts principaux y font face : la Réalité, la Mélancolie et la Clarté (le nom des concepts de l’album). Et comme Temptation avec Daydream, Nightmare et Farewell, l’histoire connaît une suite logique à travers ses phases. “Dans les rêves, la responsabilité commence“, cette phrase sortie tout juste du premier concept Reality, décrit parfaitement l’histoire de FREEFALL. Au fur et à mesure que l’album avance, leurs voix et les émotions qu’ils transmettent changent. Ils tombent d’abord dans un monde incompréhensible, guérissent de leurs blessures, et finissent par apprendre à se relever – Reality, Melancholy et Clarity, un processus de maturité et de compréhension.

Les thèmes principaux de cet album se mélangent entre l’acceptation de soi, la douleur de devoir grandir, les rêves et l’espoir. The Name Chapter parle toujours d’Identité, que ce soit pour Temptation ou encore Freefall. Cependant Freefall aborde des sujets plus difficiles à accepter, ceux qui invitent à grandir pour de vrai.

L’avantage de ce chapitre, c’est que TXT explore des genres musicaux différents dans chaque morceau de l’album, permettant à chacun de trouver son style et d’être marquant. Pourtant, la particularité de ces morceaux, c’est qu’ils se complètent et forment ensemble une histoire bien précise, en parfaite cohérence avec les paroles.

Maintenant qu’ils ont atteint le sommet du monde réel, se sentent-ils finalement en accord avec eux-mêmes, en tant qu’adulte avec des rêves ? En faisant face à la réalité sans pour autant renoncer à leur jeunesse, Tomorrow x Together montre qu’il existe toujours un peu de magie dans leur monde. Un magnifique témoignage de leur évolution depuis leurs débuts.

Review : Wheein est “In the Mood” avec son comeback solo

Previous article

Une nouvelle facette de CHUU se révèle dans Howl

Next article
Astrid
Passionnée de musique, de danse et de la Corée du Sud en général, c’est avec plaisir que j’ai aidé a créer Dear. Korea en janvier 2024. Vous me retrouverez dans les pôles communication, création visuelle et presse. Principalement fan de boygroups, mes préférés sont Stray Kids, Tomorrow x Together, Enhypen, Seventeen et Zerobaseone.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *