accueilARTICLESWEBZINE

REVIEW — Enhypen se mêle à la mortalité dans ORANGE BLOOD

Le 17 novembre dernier, un album prometteur est apparu sur le marché de la K-Pop, ce dernier se nomme ORANGE BLOOD. Dans la suite logique de leur précédent chapitre, Enhypen revient aux sources de leur histoire de vampire – un univers rempli de mystères.

REVENONS AUX SOURCES

Le premier chapitre DARK BLOOD, sorti en juin dernier, aborde un thème plus sombre que leurs précédents albums, de part son nom mais également son concept. Les sujets du sacrifice, de l’amour et du destin sont au centre de cet album, associés par une clé de lecture vampirique.

Il est en parfaite connexion avec leur concept, retranscrit dans le webtoon Dark Moon : The Blood Altar.  En effet, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas, Enhypen a son propre Webtoon, mettant en image l’univers musical du groupe à l’aide de dessins et d’une histoire originale. On y découvre les membres Jungwon, Heeseung, Sunghoon, Jay, Jake, Sunoo et Ni-Ki – sous un nouvel angle, et Sooha, le personnage principal féminin.

Lier Enhypen à un véritable conte contribue à approfondir en beauté leur univers, et ainsi toucher plus de public. Réunir les deux permet par conséquent aux EP de la série “Blood” d’être mieux compris, et au webtoon d’être plus complet. Une parfaite intertextualité pour les fans de K-Pop et de Webtoon, qui rend la transcription de ces albums amusante et captivante !


UNE CONNEXION 

Tandis que DARK BLOOD se concentrait sur des thèmes plutôt sombres, en servant d’introduction à la redécouverte de leur concept vampirique, ORANGE BLOOD servirait de continuation à cette histoire de sang, en rentrant cette fois-ci dans une ambiance beaucoup plus chaude et lumineuse.

De la chaleur, et pas qu’au sens figuré… Vous en saurez plus dans la partie CONCEPT TRAILER.


MORTAL

Enhypen est connu pour leurs introductions d’album parlées, semblables à des dialogues. Ils sont souvent en coréen et en anglais, parfois en japonais. Ces paroles racontent le début d’une histoire, qui sert d’introduction au reste des chansons. Comme on a pu le voir avec “Fate”, “Mortal” ne déroge pas à la règle.

Au premier abord, on se concentre sur les voix des membres qui changent à tour de rôle, dans les trois langues des membres (coréen, anglais, japonais). Vient alors une première fois le refrain du morceau, chanté par Jake dans un registre aiguë et doux, accompagné d’une mélodie entraînante. Les membres reprennent ensuite leurs dialogues, et vient une nouvelle fois ce fameux refrain, chanté cette fois-ci par Sunoo. “Mortal” se termine sur de nouvelles paroles, qui transmettent le message général de “Carpe Diem“. Cette expression latine qui provient d’un poème d’Horace raconte qu’il faut cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain, et il s’agit en effet du concept transmis par ORANGE BLOOD tout au long de l’album !

« Ce n’est pas grave si c’est un voyage vers la fin
Si seulement je pouvais aller main dans la main avec toi
Oh, même dans la mortalité, ouais
Ce sera magnifique »

Cette introduction qui mélange la pop au R&B nous dit qu’il faut vivre au jour le jour, en profitant des moments précieux pour ne rien regretter par la suite. Les membres chantent qu’ils pourraient tout faire pour se rapprocher de leur amour, même si pour cela ils doivent renoncer à leur immortalité comme dit dans le premier couplet, en référence à leur capacité d’immortalité de vampire. À présent tout ce qu’ils souhaitent est de savourer chaque moment près de leur partenaire, et embrasser le présent, réalisant ainsi la beauté de la vie.

« Chaque monde est limité
Et donc l’hiver finit par céder la place au printemps »

Ce premier morceau parle d’identité, de se comprendre soit même… et pour cela il faut faire face à la vie présente et profiter, surtout dans la difficulté, sans trop penser à l’avenir. Les paroles expriment le sentiment mélancolique de la contemplation éphémère de la vie. Les saisons représentent le changement au cours d’une vie, et ici l’hiver se termine pour laisser place au beau temps du printemps. Les fleurs d’ORANGE BLOOD remplace la neige de DARK BLOOD, comme on peut le voir avec leurs concepts trailers.

Contrairement aux autres introductions ou outro (par exemple “Foreshadow”), “Mortal” possède un schéma répétitif mais qui reste en tête. Au lieu de concentrer l’explosion vers la fin, celle-ci se place à deux endroits au milieu des dialogues, amplifiant ce sentiment de douceur, qui est la représentation parfaite du thème de l’album. Malgré ce genre de musique parlée qui est plutôt poétique, appelé “spoken word”, il s’agit souvent des chansons les plus appréciées et les plus marquantes. Enhypen à son propre style et son originalité, on le distingue pour cela.


SWEET VENOM

Il semblerait que les années rétro soient à la mode en ce moment du côté de Hybe. En effet, après la sortie de “Back For More” de Tomorrow x Together feat Anitta, aux sonorités disco, et du morceau “Standing Next to You” de Jungkook, rappelant la soul-funk, nous retrouvons “Sweet Venom” du côté d’Enhypen ! Toujours fortement inspirée par des artistes des années 70 et 80, Michael Jackson en tête, la title track de ce nouveau chapitre nous transporte au bon vieux temps : une ambiance dansante avec des sonorités groovy et funk qui rendent nostalgique, tout en restant moderne ! On remarquera également la similarité de la chanson avec les productions de The Weeknd ou DNCE, tout autant inspirées de sonorités rétro. 

“Sweet Venom” est un morceau certainement entraînant, avec ses mélodies accrocheuses et les voix charismatiques des membres d’Enhypen. Les passages en falsettos ajoutent tout un charme au morceau, et ce sont les paroles “Sweet-ee-eet, eeee-e-eet” qui font son succès. Malgré sa durée de 2:34 minutes, la chanson et sa mélodie restent particulièrement en tête. Jay a d’ailleurs participé au projet en tant que parolier, heureux de pouvoir ajouter ses propres idées à cet album.

Tandis que “Bite Me”, traduit par “Mord moi”, était la Title Track de DARK BLOOD, sa suite logique n’est autre que “Sweet Venom” traduit par “Doux Venin”. Mais alors que raconte ce morceau ?

« Doux-ou-ou venin-nin-nin
Oui, tout ce dont j’ai besoin, c’est de ton poison (c’est ton poison)
Vous emmener dans un nouveau monde
Si vivant, mortel pour moi »

Dans la continuité de l’amour et du sacrifice, les membres sont prêts à mettre un terme à leur vie pour finir aux côtés de leur moitié, même si cela impacte leur immortalité comme dit dans “Mortal”. Ce “doux venin” est finalement représenté par leur amour. Magnifiquement retransmis dans le MV, le temps ici est à l’arrêt, faisant écho aux paroles « Mourir dans tes bras / Se sentir comme sur un nuage / Se répandre dans mes veines / Goût de ton / Doux Venin ». Si le monde autour d’eux est figé dans le temps, la foudre qui est sur le point de les atteindre est à l’arrêt, c’est bien parce qu’ils sont sur le point de mourir. Les mêmes plans reviennent plusieurs fois, en interchangeant les membres, montrant bien leur volonté de revivre cet unique instant suspendu. 

« Je vais renoncer à l’éternité tout de suite
En ce moment, pour moi, seul le goût de votre
Doux-ou-ou venin-nin-nin 
Oui, tout ce dont j’ai besoin, c’est de votre poison (c’est votre poison) »

L’album comprend deux autres versions de “Sweet Venom”, une interprétation entièrement en anglais et un remix avec une star de Tiktok, Bella Poarch.

La première est similaire à la version originale, cependant il ne s’agit pas simplement d’une traduction mais bel et bien d’une retranscription des paroles coréennes et de ses émotions. C’est bien pour cela que la version anglaise a son propre charme ! Pour celle accompagnée de Bella Poarch, il ne s’agit que d’un remix de la version anglaise. Mais rajouter une voix féminine à ce morceau, comme à cet album, rajoute une goutte de charme grâce à sa délicatesse.


STILL MONSTER

Les B-Sides du groupe sont en général les morceaux les plus appréciés par les fans, comme on a pu le voir avec “Polaroid Love”, “Fever” ou encore “Sacrifice (Eat Me Up)”.  Serait-ce également le cas pour ORANGE BLOOD ? La deuxième B-Side de l’album se nomme “Still Monster“, pouvant se traduire par “toujours un monstre”. Cette balade permet aux membres d’explorer le registre aigu de leurs voix, ce qui fait la particularité de l’EP par ailleurs.

Cette piste qui présente très peu de paroles en anglais, parle d’insécurités, d’espoir et d’amour, mais surtout d’identité. En réunissant les quatre, on peut comprendre que “Still Monster” consiste à espérer qu’on puisse finalement s’accepter, avec ses défauts comme ses qualités grâce à l’amour d’une personne spéciale.

« Mon cœur en a envie
Même si je suis un tel monstre (Sauvez-moi)
Qu’est-ce que l’amour ? Pour moi (Hé)
Enseigner l’amour
En fin de compte, la réponse est toujours, seulement vous, ooh »

Tout au long du morceau, les membres nous montrent leurs difficultés à s’accepter tel qu’ils sont, se sentant comme “Monstre”. “Still a monster” qui devient progressivement “I’m not a monster“, similaire à une prière déchirante destinée à un amant pour les sauver d’eux-mêmes, prouve bien leurs conflits intérieurs. Heureusement, une évolution est possible, grâce à l’aide de leur bien aimé.e, qui peut dans ce morceau représenter les fans, les Engenes.

« Je ne peux être moi-même que lorsque je suis à vos côtés.
Je ne suis pas un monstre »

Ces 3:07 minutes nous font voyager dans une atmosphère pleine de légèreté. Bien que le rythme soit plutôt lent, il permet de se concentrer sur la douceur des voix de chaque membre. “Still Monster” est à la fois chaleureuse et comme dure, mais reste résolument optimiste (il s’agit du morceau préféré de l’autrice de cet article !).


BLIND

Si les précédents morceaux n’ont pas permis d’étancher votre soif (musicale et non sanguinaire), ne vous inquiétez pas, “Blind” pourrait vous satisfaire ! Il ne s’agit sûrement pas de la b-side la plus marquante à vue d’œil, mais elle possède son propre charme qui devient de plus en plus intense à chaque écoute. “Blind” n’est autre que la troisième b-side de l’album, se différenciant particulièrement des précédents morceaux dans son style, au vu de son genre alternative R&B.

En effet, comparé aux autres, celui-ci se trouve être plus fougueux, possédant un rythme plus soutenu, et une ambiance plus futuriste. Au long de ses 3:19 minutes, la piste nous fait voyager dans l’électronique,  sur un thème plutôt sombre. En particulier les lignes de synthé et de percussions permettent de lancer les auditeurs dans le refrain, de faire monter la pression crescendo

« L’immortalité que j’aimais
Plus je te vois, plus je le sens
Ma mortalité est mon destin, mm-mm
Le souffle qui m’a fait vivre
La base de mon existence
Je te louerai pour toujours »

On retrouve le septet dans une ambiance dynamique, continuant leur histoire d’une nouvelle saison dans leur vie éternelle. Tout au long du morceau, les paroles expriment un contraste. Tandis que l’obscurité peut être interprétée par “une vie de monstre immortelle”, la lumière fait référence à “une nouvelle vie de mortel”.

En tant que vampires, ils ont embrassé leur immortalité, ils sont nés d’elle – cependant il est l’heure à présent de s’en séparer pour mieux renaître. Comme expliqué dans “Mortal”, les saisons passent, et l’hiver qui peut être représenté par l’obscurité et le froid, laisse place au printemps, avec sa chaleur et son soleil orange éblouissant. Même s’ils finissent aveugles ou bien en cendre, ils sont prêts à faire face à ces épreuves pour découvrir leur destinée.

« Même si mes yeux sont aveugles, mes yeux te cherchent (Woah)
Même si tout mon corps brûle, je marche vers toi
Mon soleil, tu es si loin
Si je deviens des cendres, veuillez les préserver à vos côtés »

Ce morceau est très cohérent dans la discographie du groupe, similaire à d’autres chansons dans sa construction (“ParadoXXX Invasion” par exemple). Plus on écoute le morceau, plus il s’imprègne dans notre tête, et plus on l’apprécie. Chaque musique à sa propre particularité, et voici la sienne.


ORANGE FLOWER (YOU COMPLETE ME) 

Orange Flower (You Complete Me)” clôt ce nouvel EP ORANGE BLOOD dans la joie et la beauté. Cette balade au cœur chaleureux nous transporte dans un champ rempli de fleurs, et parmi celles-ci se trouve leur “Fleur Orange”. En contraste avec “Still Monster” ou encore “Blind” dans son style, l’ambiance enjouée de la piste permet de mettre fin à leur malédiction – celle d’une immortalité subie.

« J’étais loin, j’étais loin, je tombais
Avant que tu ne brilles sur moi
Il faisait sombre, il faisait sombre, il faisait sombre
Avant que tu ne me réveilles »

En lien direct avec “Blind”, ils se sont vus renaître en laissant derrière eux leur immortalité. Et qui les a réveillés de ces ténèbres ? Le printemps. La neige a ainsi laissé place aux fleurs.

Le refrain dansant et joyeux, plein d’amour, ajoute une chaleur bienvenue à l’album, une délicatesse pure pour clôturer leur aventure de DARK BLOOD à ORANGE BLOOD. Une évolution qui raconte leur cheminement vers de nouvelles émotions – une vie d’humain libre et enfin prête à laisser place à un amour puissant.

« Colorez mon monde, plein de vous
L’amour de mon cœur, dans mon monde vide
En pleine floraison, l’amour est comme
Une fleur orange qui fleurit comme la lumière chaude du soleil »

“Orange Flower (You Complete Me)”, découverte grâce au concept trailer de l’album, permet de mieux comprendre cette fin heureuse. Alors parlons dès à présent de ce trailer pour apprécier encore plus les liens entre les morceaux, le Webtoon, et leur concept vampirique.


CONCEPT TRAILER

Sorti le 26 octobre dernier pour teaser ORANGE BLOOD, le concept trailer tourné à Jeju Island a séduit de nombreux fans : tant dans sa particularité, dans sa durée (similaire à un court-métrage), que dans sa direction d’acteur.

Tandis que le concept trailer de DARK BLOOD présentait le froid glacial de l’hiver, et de cet amour infranchissable entre Sooha (un persona pour les Engenes) et les membres d’Enhypen, celui d’ORANGE BLOOD permet à Enhypen de découvrir la beauté du printemps et de la vie. En réalité, il est la parfaite représentation de ce nouvel album, de ses doutes, de ses peurs, comme de la joie qu’il contient.

Dans un premier temps on y découvre le septet échoués sur une plage et secourus par Sooha, se réveillant de cette douloureuse malédiction, qui s’est évaporée. Ils viennent de perdre leurs pouvoirs, leur immortalité, devenant de simples humains. Ils pensent d’abord avoir tout perdu, avant de comprendre finalement leur destin, ce qui est un soulagement. Cependant, ils ne cessent de se poser des questions – “L’obscurité persistante qui est encore en moi vous fera-t-elle à nouveau du mal ? Puis-je protéger notre amour quand je n’ai plus de pouvoir ? Le pouvoir qui m’était autrefois éternel m’a quitté, Maintenant je sais que rien dans ce monde ne dure éternellement”. 

Cela n’empêche pas les membres du groupe de partir à la découverte de la vie. Dans une ambiance joyeuse, ils courent, jouent, profitent de cette renaissance en tant qu’humains. Ils découvrent pour la toute première fois la beauté de l’univers, les émotions à travers elles et ses quatre éléments : l’eau, le vent, la terre et le feu. Ils peuvent s’exposer au soleil, goûter à la nourriture humaine, ressentir des blessures bénignes, et ces petits riens sont une grande source de contentement. On y découvre d’ailleurs pour la première fois “Orange Flower (You Complete Me)” ou du moins un extrait aérien de ce morceau. Les membres renaissent et dansent telles des fleurs qui viennent de fleurir, goûtant sa liberté.

Cependant, lors de ce trailer, on découvre un autre visage à Sooha, l’héroïne de l’histoire du Webtoon, ou plutôt celui de son alter-ego Selene. On passe alors dans le côté sombre du trailer, où la chaleur se fait dangereuse. Ici Sunoo est le personnage principal, il se réveille seul. Il aperçoit alors Sooha en haut d’une maison, qui le prévient désespérément du danger qui l’attend. Selene apparaît face à lui, l’emprisonne à son tour dans cette même maison, et au milieu des flammes, elle le tue en le mordant. Il ne reste alors plus que des cendres. Les membres quant à eux regardent la scène de loin, hurlant, pleurant désespérément, ne pouvant plus rien faire à cause de leur mortalité… Ils sont impuissants.

D’après certaines théories, il se peut que la fin du trailer soit en réalité le début de l’histoire, et que l’on retrouverait ensuite le sauvetage des membres sur la plage. Celle qui aurait sauvé tout le monde se trouverait être Selene et non pas Sooha, un indice donné par son piercing à la lèvre. Et Sunghoon en saurait quelque chose, d’où sa distance avec les membres durant tout ce temps.

Dans le générique de fin du concept trailer, une lettre écrite en allemand à l’attention de Sunghoon est présente :

« Cher Sunghoon,

J’espère que vous me pardonnerez de ne pas avoir de souvenirs du temps que nous avons passé ensemble, mais s’il vous plaît, ne doutez pas de moi, cela me rendrait très triste. Vous devez m’aider, ramenez tous nos camarades à la vie lors de la prochaine pleine lune à la mer Noire. Seulement  grâce à eux, nous pouvons être heureux pour toujours.

Sunghoon…
J’espère que vous pourrez me faire confiance.

Votre Sooha »

Mais comment être sûr qu’il s’agit bien de Sooha, et non pas de Selene ?

L’univers de Enhypen est encore très complexe, et nous aurons peut-être besoin d’autres pièces pour compléter le puzzle de l’histoire racontée par leur discographie.

Ce qui est certain, c’est que dans la bande annonce conceptuelle de DARK BLOOD, les membres meurent sous la morsure de Sooha, quittant leur vie d’immortels. Tandis que ORANGE BLOOD ils renaissent de leur cendre, laissant leurs pouvoirs derrière eux. La lune et le soleil, le froid et le chaud, les deux albums se complètent.


DES CONCEPTS D’ALBUM DIFFERENTS

Leurs concepts des différentes versions de cet EP suivent quant à eux deux concepts sanskrit : “Ksana” et “Kalpa“, deux termes se rapportant au temps. 

Ksana signifie “le plus petit moment possible dans le temps” tandis que Kalpa parle d’une longue période de temps, et fait référence à la création puis à la recréation d’un univers.

KSANA – “La vie est belle parce que rien en elle n’est éternel“*

KALPA – “On se souviendra de nous dans le futur parce que nous aurons une fin“*

*citations des concepts d’album

Si Ksana se révèle être fugace, sombre et rouge du feu qu’on peut voir apparaître dans le concept trailer, Kalpa en est sa version douce et joyeuse, faisant référence à la terre et à la flore. Nous retrouvons bien l’importance des moments précieux, courts comme longs, repris dans le concept du “Carpe Diem”.


CONCLUSION

ORANGE BLOOD rencontre la liberté, l’amour et les peurs indescriptibles qui suivent forcément une vie humaine. Enhypen nous offre une histoire complète, à la découverte du monde, des saisons et de ses émotions, de la douceur et de la chaleur. Passer d’immortel à mortel, de l’obscurité à la lumière : voilà la clé principale de cet EP qui lie les deux premiers albums BLOOD  dans un cycle de changements et de renaissance.

Ce 5ème mini album raconte l’histoire d’un garçon si amoureux qu’il ferait n’importe quoi pour la personne qu’il aime. Il embrasse la philosophie du “Carpe Diem” et aspire à l’amour sans regret, avec loyauté. C’est une très jolie suite qui s’insère très bien dans la discographie du groupe, en ne perdant jamais de vue le concept vampirique originel. Les membres s’améliorent de jour en jour, comeback après comeback, plaçant actuellement l’album à la 9ème place de la SNEP. On peut noter une très belle évolution depuis leurs débuts en tant qu’idoles, mais surtout en tant que vampires, et de toutes les difficultés qui s’ensuit pour finalement goûter au plaisir de la mortalité.

Sur l’aspect musical, on note une amélioration des capacités vocales des membres, de plus en plus à l’aise pour explorer leurs voix. 

Dans la continuité de DARK BLOOD et ORANGE BLOOD, il se pourrait par la suite qu’Enhypen sortent deux autres EP BLOOD pour compléter les saisons : l’hiver, le printemps puis l’été et l’automne. Il se pourrait également que ce soit la fin de leur concept de vampires, pour dès à présent faire face à la vie d’humain pleines de surprises. Cela ne reste que des suppositions, on connaît Enhypen, ils arrivent toujours à nous surprendre !

Alors, qu’avez-vous pensé d’ORANGE BLOOD


(Nous tenons à rappeler que toutes les explications présentes sont des théories et des recherches afin de comprendre l’album. Il se pourrait que nos explications soient fausses, mais c’est bien pour cette raison que déchiffrer des albums est amusant, on a tous des avis et ressentis différents. C’est d’ailleurs ce que Enhypen souhaite qu’on fasse, réfléchir sur leur concept qui reste mystérieux et ouvert aux interprétations).

AGENDA : Les évènements de Décembre

Previous article

INTERVIEW : “Je veux laisser une impression durable que 82MAJOR est un groupe cool que d’autres aspirent à devenir.”

Next article
Astrid
Passionnée de musique, de danse et de la Corée du Sud en général, c’est avec plaisir que j’ai aidé a créer Dear. Korea en janvier 2024. Vous me retrouverez dans les pôles communication, création visuelle et presse. Principalement fan de boygroups, mes préférés sont Stray Kids, Tomorrow x Together, Enhypen, Seventeen et Zerobaseone.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *