accueilARTICLESWEBZINE

A manger comme une part de gâteau ! ITZY revient avec l’EP Kill My Doubt

Huit mois après leur dernier comeback avec “Cheshire”, ITZY est revenu sur scène avec l’album Kill My Doubt. La title track, “CAKE”, a d’abord été teasée par la sortie de deux autres chansons : “BET ON ME”, sortie le 2 juillet, et “None Of My Business”, sortie le 23 juillet. 

“Nous parlons toujours de nous faire confiance et de nous aimer, mais cette fois, il s’agit plutôt de combattre votre peur intérieure et de la surmonter.”

Lia

L’EP se compose au total de six chansons : 

  • Kill Shot
  • BET ON ME
  • Bratty (나쁜 애)
  • Psychic Lover
  • None of My Business
  • CAKE

BET ON ME

“BET ON ME” précède de près d’un mois la sortie de Kill My Doubt, dans un nouvel effort marketing qui envahit le monde de la K-pop : les pré-releases. Cela donne un avant-goût de ce qui est à venir, sans pour autant spoiler tout l’album, à l’instar des medleys. “BET ON ME” est une chanson R&B avec des inspirations rock. 

La chanson s’ouvre sur un rythme régulier de percussions et avec des voix douces. On découvre ainsi une nouvelle facette de la voix de Ryujin, grave et relaxée comme toujours, mais avec plus d’émotions et une légèreté que l’on a, pour l’instant, jamais entendue. Les paroles parlent de croire en soi-même : “trust me” / “do I believe me?” / “I choose me” / “I bet on me” sur un rythme plus électro. 

Au-delà de croire en soi, il faut également penser au parcours que l’on va parcourir. Ryujin le résume dans son couplet rappé : elle va tomber, elle va perdre parfois, mais ce n’est pas grave, car c’est comme cela qu’elle va apprendre, se relever et réussir. On peut voir ces paroles comme une allusion aux deux derniers comebacks d’ITZY, “Sneakers” et “Cheshire” qui n’ont pas su trouver leur public, car trop différents des autres titres auxquels nous avaient habitué le groupe. En bref, “BET ON ME” exprime le sentiment d’avoir peur d’être seul au monde.

“BET ON ME” offre également une référence à l’album dans son entièreté Kill My Doubt dans son dernier couplet. 

NONE OF MY BUSINESS

“None Of My Business” est la deuxième chanson teaser de l’album avant la sortie de “CAKE”, le titre principal. Les paroles peuvent faire référence aux sentiments éprouvés par Yeji, Lia, Chaeryeong, Yuna et Ryujin face aux commentaires désobligeants sur leurs chansons. 

“Tu n’es plus le même qu’avant” : l’auditeur s’est éloigné d’ITZY car les rythmes ne sont plus les mêmes que lors de leurs débuts avec “Dalla Dalla”, par exemple. Mais ITZY évolue, ce qui est normal, alors ce n’est plus de leur ressort si le public de ses débuts se disperse pour laisser place à de nouveaux fans qui comprendront mieux leur message. 

La multitude de significations dans les paroles de “None Of My Business” est une véritable aubaine pour la chanson. Parle-t-elle d’une rupture entre amoureux qui ne tiendrait pas le passage de l’été ? D’une rupture entre un public qui n’a pas su les apprécier pendant “Sneakers” et “Cheshire” ? Dans tous les cas, ce n’est plus de leur ressort. 

Le rythme trap-pop qui guide la chanson est également une perspective appréciée pour ITZY puisque cela permet de mettre en valeur leurs compétences vocales. Lia surprend également avec son rap dans le troisième couplet, elle qui est main vocal saisit l’opportunité de quelques lignes plus rythmique avec facilité avant de faire place à Chaeryeong qui effectue un refrain plus calme avec tendresse. 

CAKE

Cake a été teasée sur les réseaux sociaux quelques jours avant sa sortie avec une répétition de “cake, cake, cake, cake” et un clip coloré qui rappelle “Icy” en 2019. En réalité, le clip fait référence à plusieurs de leurs précédentes eras, comme “In The Morning“, ce qui est agréable à regarder et provoque un petit sentiment de nostalgie, alors que le rythme de la chanson est un rappel à leurs débuts et amplifie cette nostalgie.

Les cinq membres s’imaginent même dans la série à succès “Squid Game” avec des uniformes rouges et en reproduisant le fameux jeu du dalgona. Des personnes déguisées viennent les défier alors que la répétition du “cake” vient complètement contredire les visuels plus menaçants. 

Le clip est divisé entre couleurs flashy et ambiances joueuses tandis que le reste vient agiter le spectre de la menace sur les membres d’ITZY. 

Le deuxième couplet de la chanson vient totalement surprendre l’auditeur. On pourrait même comparer cette division musicale aux débuts de NMIXX tant elle est radicale. La ligne de basse devient plus groovy dans cette partie alors que le décor est plus rustique, puisqu’il s’agit d’un simple fond vert. 

SIGNIFICATION

Les paroles sont équivoques : on ne peut pas savoir de quoi demain sera fait, “it’s up in the air”. Personne ne peut garantir si les choses seront bonnes ou mauvaises, alors il faut simplement profiter de l’instant présent, malgré les menaces qui peuvent planer au-dessus de nous. 

Pour nous, le message de la chanson ainsi que du clip vidéo est assez clair. Il s’agit de ne pas céder à la pression de ceux qui nous entourent mais de suivre ses propres pas. En clair, c’est le message que porte ITZY depuis ses débuts. 

Il est également intéressant de noter que B.E.P (Black Eyed Pilsung) ainsi que Jeon Goon ont produit cette chanson. Rado, un des membres du duo B.E.P, est également le producteur de STAYC, et est derrière “Teddy Bear”. 

KILL SHOT

Lorsque le medley a été dévoilé par JYP Entertainment, “Kill Shot” a rapidement été apprécié par les Midzy (nom des fans). La chanson est dans un registre plus grave que ce à quoi ITZY nous avait habitué. La ligne de basse est entraînante, et la voix enrouée de Ryujin est une parfaite addition à ce rythme down tempo.

Le refrain apporte une surprise, puisque l’on pourrait s’attendre à une explosion de R&B ou de techno. Cependant, l’instrumentale se fait plus discrète et minime, avec un simple claquement de doigts au début. La deuxième partie du refrain est plus travaillée avec une instrumentale qui recouvre presque la voix des membres avec un fort synthétiseur. Il s’agit d’un anti-drop très bien travaillé, qui déroute les auditeurs. 

ANTI-DROP ET VIRALITE

L’anti-drop, c’est lorsque le rythme de la chanson accumule tellement d’énergie que l’on attend à ce que le refrain explose et soit le point culminant du titre. Cependant, l’anti-drop créé la surprise puisqu’il est plus minime et vient en opposition des attentes de l’auditeur. Charlie Puth, qui a inventé ce terme, déclare que loin d’être “un simple refrain vide ou une simple pause, lorsqu’il est fait correctement, il peut porter toute la chanson, soulager le stress et ajouter du drame à la chanson.”

Le point faible de cette chanson est qu’elle est bien trop courte. Mais il s’agit d’une tendance récurrente dans la K-pop en ce moment. Il semblerait que les producteurs se concentrent sur des titres qui font à peine plus de 2 minutes, concentrant tous leurs efforts sur les deux premiers couplets en oubliant tout simplement les bridges afin d’augmenter leur potentiel de viralité sur TikTok. Lorsqu’un utilisateur de TikTok découvre une chanson qu’iel apprécie sur l’application à travers quelques secondes, il est devenu presque normal que les chansons entières ne soient pas à son goût lorsqu’elles sont trop longues. 

Pour Bobby Owsinski, producteur musical et auteur, il ne faut pas oublier que “la durée d’attention musicale est dictée par les auteurs-compositeurs et les artistes, et non par les auditeurs. Ce qu’ils veulent vraiment, c’est quelque chose de nouveau et qui attire leur oreille, quelle que soit sa durée.”

De même, Owsinski pense que cette tendance est éphémère, et qu’il ne suffira que de l’extrême succès d’une chanson plus longue pour la renverser. Des exemples apparaissent déjà, comme “All Too Well (Taylor’s Version)” qui dure 10 minutes, mais dont le succès n’est pas suffisant en dehors de son fandom pour être la nouvelle normalité. 

BRATTY (나쁜 애)

“Bratty” possède une ligne de piano qui crépite autour des oreilles, faisant l’effet de bulles qui flottent autour de nous. Le rythme trap est bien marqué par les percussions mais n’est pas accablant. Cela est suffisant pour nous permettre de rentrer dans la chanson sans se sentir perdu à travers trop de batterie. 

Au lieu de cela, “Bratty” propose une superposition de vocals, notamment lors du dernier refrain entre des “I’m too cool for you” et des harmonisations. Ici, et à cause justement de la simplicité de l’instrumentale, cela paraît un peu too much

La chanson reste pour autant ludique et vive, dans l’esprit d’ITZY sans aucun doute. Il manque peut-être quelque chose à la production pour que la B-Side soit à la hauteur de “Kill Shot” qui est pour le moment notre préférée. 

PSYCHIC LOVER

A peine quelques notes passées, on peut immédiatement avoir l’impression d’écouter une chanson de Red Velvet. Le titre s’ouvre avec un synthé et une performance fluide de la part de Lia. Après une ambiance trap, le refrain devient pop-rock, qui est influencé par Olivia Rodrigo sans aucun doute. La chanson mélange toutes les influences qui sont tendances en ce moment, cependant au bout de quelques écoutes, on peut rapidement se lasser de ce méli-mélo qui semble en faire trop pour être hip

L’énergie dans chaque partie séparée est très bien maîtrisée et fonctionne, mais le tout est un peu trop. La redescente du refrain vers le deuxième couplet laisse comme un creux qui n’est jamais rempli. Cependant le “ooh ooh” est très entraînant et mériterait d’être plus exploité dans la chanson. 

Le rap de Ryujin passe un peu trop rapidement, tout comme le troisième couplet en réalité. “Psychic Lover” était une belle tentative de mélanger toutes les tendances actuelles mais sans réellement réussir à trouver une porte d’entrée vers quelque chose de mémorable et durable. 

CONCLUSION

Kill My Doubt se place sans aucun doute au-dessus de Cheshire et Checkmate qui nous avait laissé sur notre faim. Pour autant, l’album n’est pas vraiment complet, il semble parfois manquer de substance. “Kill Shot” et “Cake” auront une postériorité minime dans la discographie d’ITZY, qui reste dominée par leurs plus anciennes chansons comme “Wannabe”. 

“Cake” reçoit un soutien mitigé de la part du public, mais elle reste une title track appropriée pour l’été, et bien meilleure que “Sneakers”, qui semblait presque parodique. Nous ne possédons pas la musique de l’été avec “Cake”, mais nous avons au moins une chanson agréable et suffisamment excentrique pour représenter ITZY pendant la fin de l’été.

Dossier Pick Me Up! : Interview et chronique

Previous article

LIVE REPORT : BANG YONGGUK enflamme Paris

Next article
Rachel
Je suis une grande passionnée de musique depuis mon enfance, et j'ai découvert la K-pop en 2016 avec BTS, CL et Hyuna. Mes groupes de K-pop préférés sont des girlgroups comme LOONA, STAYC et Weki Meki, mais aussi BOYNEXTDOOR.

You may also like

Comments are closed.