accueilCHRONIQUESWEBZINE

CHRONIQUE WEBTOON : NCT Dream Contact

Nct dream contact 

Plateforme : Piccoma 

Scénario : Hoae Kim / ZQ

Dessin : Seogeul / ZQ

Résumé :  

Dans ce webtoon basé sur l’univers de NCT, découvrez des personnages qui se lient d’amitié à travers leurs rêves et qui se rassemblent grâce à la musique. Une collection d’histoires courtes qui défie les limites entre le rêve et la réalité !

À l’occasion de la sortie de “Golden Age”, le nouvel album de NCT, SM Entertainment et Kakao Entertainment se sont associés pour proposer un webtoon sur l’univers de NCT. En France, les chapitres de NCT : Dream Contact sont disponibles sur la plateforme Piccoma.

NCT est l’acronyme de “Neo Culture Technology”. La SM Entertainment voulait ainsi créer un groupe avec un nombre illimité de membres, de nationalités différentes. Le groupe se présente ainsi au public sous la forme de sous-unités… 

NCT est suffisamment connu pour que chacun connaisse son concept. Il est intéressant ici pourtant de comprendre comment le concept de “Neo Culture Technology” est intégré à l’histoire du webtoon.

Pour l’instant, seul le prologue et les deux premiers chapitres sont disponibles sur la plateforme. Comme le dit le résumé, le webtoon se compose d’un ensemble d’histoires courtes. Les personnages ont tous la possibilité de voyager dans leurs rêves. Il est donc fort probable à terme qu’ils se rencontrent. Des jeunes adolescents, d’univers différents, qui se réunissent… il est alors facile de faire le lien avec les membres de NCT.

Dans le prologue, nous suivons un garçon qui souhaite devenir astronaute. Il doit faire face aux jugement des autres puis à la réalité de la vie. Le prologue fait directement écho aux paroles de la chanson “Golden Age”. Ici, il est question de rêve et de destin brisé, des difficultés qui se dressent pour se réaliser.

수많은 길 중에 (A million thousand ways), 내 길을 걸을게 (네가 비춰주는), I, I will keep my promise
[De toutes les manières (un million de milliers de façons), Je vais marcher sur ma route (à travers ta lumière), Moi, je tiendrai ma promesse]

Un parallèle peut être également fait entre le webtoon et le clip de “Golden Age” puisque le petit garçon finit par jouer du piano, comme le fait Doyoung dans le MV.

Le premier chapitre met en scène un groupe de cinq amis qui voient en rêve le même nombre : 873212. Ces chiffres ont-ils un lien avec ceux qui apparaissent dans le clip de Golden Age (08 10 05) ? Pour l’instant, le mystère reste entier. La cabine téléphonique peut aussi faire écho à un  autre MV : celui de Broken Melodies, interprété par la sous-unité NCT DREAM, dont la cabine est un élément clé. Ici, même si la notion de rêve est importante, c’est l’amitié des personnages que l’on retient. On les sent soudés, prêts à tout partager ensemble. 

Dans le chapitre deux, nous faisons la connaissance d’un autre personnage, solitaire. Une fois de plus, l’amitié semble au cœur du récit puisque le garçon recherche des personnes avec qui partager ses secrets. C’est en rêve qu’il rencontre des amis. Il est probable que les prochains chapitres traiteront de la rencontre entre les protagonistes des deux chapitres. Ici, c’est le MV de Universe (Let play ball) de NCT U qui s’invite dans le webtoon : le clip est diffusé sur l’écran de télévision que le héros regarde.

Globalement, NCT : Dream contact est un webtoon plaisant à lire, bien qu’encore très mystérieux. On prend plaisir à le relire plusieurs fois pour déceler les clins d’œil au groupe de K-pop. L’atmosphère, quant à elle, se fait poétique, autant grâce au texte que grâce aux graphismes. Le trait de crayon de l’artiste transmet à merveille l’onirisme du scénario.

Tout en proposant un contenu supplémentaire de qualité aux NCTzen, Dream contact permet donc aux néophytes un premier contact tout en douceur avec le groupe. Vivement les prochains chapitres !

INTERVIEW : TRENDZ, à la conquête des tendances

Previous article

Blackpink tardent à renouveler leurs contrats, YG dans la tourmente

Next article

You may also like

Comments are closed.